Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 24.01.2011 17h06
La Chine a signé des listes d'achat pour près de 100 milliards de dollars ces deux derniers mois

Ces deux derniers mois, la Chine a signé des listes d'achat pour près de 100 milliards de dollars au cours des visites de ses dirigeants à l'étranger, selon les statistiques préliminaires faites par le correspondant du journal chinois « Jingji Cankao ».

Cela témoigne des actions positives prises par la Chine pour équilibrer le commerce dans le monde et produira une influence positive et à long terme sur le commerce et les investissements dans le monde, ont estimé des experts.

Mais des experts ont également indiqué que les mesures de contrôle et de restriction adoptées par les pays développés vis-à-vis de leurs exportations font obstacle aux achats et investissements de la Chine à l'étranger. Que les importations chinoises en provenance de l'étranger puisse continuer à augmenter, cela dépend non seulement de la Chine, mais aussi de l'assouplissement des restrictions par les pays développés sur leurs exportations vers la Chine.

Le 22 janvier, Ho Jintao, Président chinois, est rentré à Beijing, après une visite d'Etat de 4 jours aux Etats-Unis. Selon les statistiques préliminaires, les contrats commerciaux que la Chine et les Etats-Unis ont signés cette fois-ci ont une valeur totale de près de 60 milliards de dollars.

Le contrat ayant la plus importante valeur provient de la coopération dans le domaine des ressources de l'énergie propre. Au 18 janvier, les deux pays ont déjà signé les accords pour une valeur de plus de 23 milliards de dollars dont plus de 20 milliards de dollars pour les ressources de l'énergie propre. Les achats d'avions Boeing ont atteint 19 milliards de dollars, ensuite, des pièces de rechange automobiles, des produits électroniques, de nouvelles et hautes technologies, des appareils électroménagers, et des produits agricoles. Vu d'ensemble, le volume des importations chinoises en provenance des Etats-Unis a dépassé de loin le volume de ses exportations vers les Etats-Unis.

Du 15 au 19 décembre 2010, Wen Jiabao, Premier ministre chinois, a effectué une visite officielle en Inde et au Pakistan, à la tête d'une importante délégation comprenant plus de 400 personnalités des milieux commerciaux et industriels. 45 accords ont été signés pour une valeur totale de plus de 20 milliards de dollars. Ces accords concernent entre autres l'électricité et la médecine.

Du 4 au 12 janvier 2011, Li Keqiang, vice-Premier ministre, a effectué une visite officielle en Espagne, en Allemagne et en Grande-Bretagne. Au cours de cette visite, la Chine a signé des accords économiques et commerciaux pour une valeur respective de 7,5 milliards, de 8,7 milliards et de 4,7 milliards de dollars.

Selon les récents chiffres publiés par la Banque centrale, les réserves en devise de la Chine ont augmenté de 199 milliards de dollars au 4e trimestre de l'année dernière et ses réserves en devises ont totalisé 2 850 milliards de dollars. Selon les prévisions des experts, les achats chinois à l'étranger deviendront plus fréquents et toucheront les domaines plus variés.

« Au cours de ces 10 dernières années, la Chine a importé chaque année des marchandises pour une moyenne de 687 milliards de dollars, créant au total plus de 14 millions d'emplois dans les pays et territoires concernés », a dit le Président Hu Jintao, au banquet offert en son honneur par les organisations amicales américaines, le 20 janvier à Washington.

« Selon les statistiques incomplètes, ces 10 dernières années écoulées, les marchandises chinoises ayant un bon rapport qualité-prix ont permis aux consommateurs américains d'économiser plus de 600 milliards de dollars. Pour de nombreuses entreprises américaines, la Chine a contribué le plus à leurs bénéfices dans le monde. Même au cours de la crise financière la plus grave en 2008 et en 2009, plus de 70% des entreprises américaines en Chine ont réalisé des bénéfices », a fait savoir Hu Jintao.

A l'heure actuelle, le niveau général des droits de douane des importations chinoises a baissé à 9,8%, légèrement plus élevé que celui de 6,5% des pays développés, mais beaucoup plus bas que le niveau de 46,6% des pays en développement. En 2010, la Chine a déclaré que d'ici 3 ans, les droits de douane de ses importations en provenance de plus de 95% des pays les moins développés seront réduits à zéro.

Mais les mesures de contrôle et de restriction vis-à-vis des exportations vers la Chine sont une cause importante expliquant le déséquilibre du commerce entre la Chine et les Etats-Unis, a dit Chen Deming, le 19 janvier à Washington. En 2010, les importations chinoises ont approché les 3 000 milliards de dollars et l'excédent commercial n'a été que de 183,1 milliards de dollars dont l'excédent de son commerce avec les Etats-Unis a été de 181,3 milliards de dollars. Cela veut dire que 99% de l'excédent du commerce chinois proviennent de son commerce avec les Etats-Unis. Excepté le commerce avec les Etats-Unis, l'excédent commercial chinois est presque de zéro.

Chen Deming a dit que pour régler le problème de l'excédent du commerce bilatéral entre la Chine et les Etats-Unis, les deux parties devront procéder à des concertations amicales, au lieu de compter sur la réévaluation ou la dévaluation monétaires, devront rajuster les structures d'investissement et élever le niveau de libéralisation et de facilitation des échanges commerciaux pour que la Chine puisse acheter aux Etats-Unis les marchandises qu'elle désire acheter.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?