Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 28.03.2011 16h00
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet

Le 28 mars est le « Jour de l'émancipation des serfs », une journée fêtée par plus de 2,9 millions de personnes de tous les groupes ethniques dans la Région Autonome du Tibet. Ce jour-là en 1959, une réforme démocratique a été mise en place, sous la direction du Parti Communiste Chinois, qui qui a renversé le féodalisme théocratique et libéré des millions d'esclaves et de serfs, et inauguré une nouvelle ère dans l'histoire de la région.

Mais le Dalai Lama et son groupe politique, les représentants en chef de la classe des propriétaires de serfs du vieux Tibet, n'ont jamais cessé de tenter de faire éclater la mère-patrie et de saper les progrès et l'unité ethnique de la région. Ils n'ont pas cessé d'essayer, sans succès, de restaurer le féodalisme au Tibet.

Le Dalai Lama et ses soutiens méprisent l'histoire, déforment les faits et n'épargnent aucun effort pour glorifier l'ancienne société tibétaine, prétendant que le vieux Tibet était « plus civilisé » et qu'il était un meilleur endroit que celui d'aujourd'hui. Tout cela n'est pas seulement une vaine tentative de déformer les faits et les accords internationaux, mais cela est aussi une négation des progrès remarquables que le Tibet a accomplis depuis 1959.

Regardez l'histoire du Tibet d'avant 1959, et vous y verrez un système politique plus brutal, plus barbare et plus arriéré encore que ne l'était le féodalisme de l'Europe Médiévale. La classe des propriétaires de serfs, qui ne représentait que moins de 5% de la population du Tibet, possédait la quasi-totalité des moyens de production du Tibet. Les serfs menaient une vie de misère et de pauvreté terribles, et le système théocratique empêchait tout développement et plongeait l'éconolie locale dans un labyrinthe de stagnation.

Dans les temps anciens, l'agriculture et l'élevage du bétail au Tibet étaient extrêmement arriérés et totalement à la merci des éléments. Il n'y avait ni industrie ni moyens de transport au sens moderne du terme, pas plus qu'il n'y avait la moindre autoroute.

Depuis la réforme démocratique, sous la direction du Comité Central du PCC, avec le soutien vigoureux et l'aide désinteressée des autres provinces, régions autonomes et municipalités, ainsi que grâce aux efforts des personnes de tous les groupes ethniques, le Tibet a connu des progrès considérables et écrit une page d'histoire remplie de succès jamais vus jusque là dans de nombreux domaines.

Le PIB local du Tibet a ainsi bondi de 174 millions de Yuans (26,5 millions de Dollars US) en 1959 à 34,22 milliards de Yuans en 2007, soit 59 fois plus, avec une croissance annuelle moyenne de 8,9%, à prix constants. Depuis 1994, le PIB local a connu une hausse annuelle moyenne de 13%, soit plus que la moyenne nationale. Un tel rythme de croissance aurait été tout simplement inimaginable dans le Tibet de jadis.

Lors du 11e Plan Quinquennal (2006-2010), le Tibet a suivi la voie du développement avec des caractéristiques nationales et régionales, et a connu un développement économique et social rapide, posant des fondations solides pour la construction d'une société modérément prospère.

Le PIB du Tibet a presque doublé entre 2006 et 2010, atteignant 50,75 milliards de Yuans, avec un taux de croissance annuelle moyenne de 12,4%. Les investissements en actifs immobilisés ont totalisé 165,6 milliards de Yuans, soit 2,4 fois plus que pour la période du 10e Plan Quinquennal (2001-2005), les ventes de produits au détail ont atteint 67 milliards de Yuans, et les revenus fiscaux locaux ont atteint 12,63 milliards de Yuans.

L'espérance de vie moyenne au Tibet est aujourd'hui de 67 ans, soit 31 ans de plus qu'en 1959. et la population du Tibet a augmenté, à plus de 2,9 millions d'habitants contre 1,228 million en 1959.

Au printemps 1959, le peuple tibétain a pris les commandes d'une nouvelle region socialiste après avoir renversé les seigneurs féodaux, et a commence à jouir de tous les droits contenus dans la Constitution du pays. Aujourd'hui, les Tibétains ne sont plus en butte aux persécutions politiques ou religieuses, et ils sont libres de tout esclavage et de toute servitude. Ils ne sont plus soumis non plus aux punitions corporelles, aux impôts écrasants, ni à l'exploitation.

Ce sont les raisons qui rendent le « Jour de l'Emancipation des Serfs » si important pour les Tibétains et les autres groupes ethniques de la Région. Le peuple du Tibet est entré dans une nouvelle société. Il chérit ces progrès politiques, économiques et sociaux si chèrement acquis, et il est maintenant impatient de construire un Tibet socialiste.

Mais après l'éclosion de violence à Lhasa le 14 mars 2008, quelques médias occidentaux ont diffusé des articles fabriqués de toutes pièces, certains publiant même des photos falsifiées pour donner crédit à leurs articles mensongers. Mais les faits ont finalement démenti ces mensonges, et il est temps maintenant qu'ils arrêtent de donner foi aux rumeurs et de publier des articles caricaturaux sur le Tibet.

Depuis des années, certains médias occidentaux publient et diffusent des articles mensongers et répandent la désinformation sous couvert de la liberté de la presse.

S'ils tenaient vraiment au bien-être des habitants du Tibet, ils devraient plutôt apprendre à respecter les choix des Tibétains et regarder les réalisations du nouveau Tibet, au lieu de tenter de glorifier le Tibet féodal et d'en faire un paradis.

Il est universellement reconnu que le Tibet a progressé en tant que partie de la Nation chinoise et que tous les groupes ethniques de la regions mènent une vie heureuse. L'histoire prouve que l'unité et la stabilité apportent prospérité et bonheur, et que la séparation et les troubles ne sont que sources de désastres.

L'auteur est commentateur dans les médias et réside au Tibet.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?