Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 22.04.2011 13h47
Qui la Chine menace-t-elle ?

Ces 30 dernières années, la croissance rapide de l'économie chinoise a attiré une attention générale du monde. Au cours de la reprise de l'économie mondiale après la crise financière de 2008, l'économie chinoise a joué un rôle de locomotive. La Chine a commencé à faire entendre sa voix davantage sur la scène mondiale. Que ce soit lors du Sommet du G20 ou lors du Sommet du BRICS, la Chine était au centre des attentions. Cela a suscité l'envie et la jalousie de certaines personnes. Alors la « menace chinoise » se fait de nouveau entendre. Le Japon qui n'est pas encore rétabli de la crise nucléaire, due au grand tremblement de terre, et qui a reçu toutes sortes d'aides chinoises, a de nouveau évoqué la menace chinoise. Le magazine « SAPIO » prétendait d'une manière extravagante que « la Chine allait épuiser tout ce qu'il y a sur le globe », accusant la Chine d'être responsable de la hausse du prix des céréales dans le monde. Le « New York Times » et le journal britannique The Guardian prétendent que l'inflation chinoise va se propager dans le monde entier. Donald Trump, un milliardaire américain de l'immobilier, a reproché à la Chine de « corroder les Etats-Unis ». Il a prétendu que s'il était élu président américain, il appliquerait un impôt punitif de plus de 25% pour tous les produits chinois pour chasser les « Made in China » des Etats-Unis.

L'assertion sur «la menace chinoise » n'est pas nouvelle. Elle est souvent accompagnée de trois arguments suivants : le développement de l'économie chinoise est tellement rapide qu'il devient menaçant ; les forces militaires chinoises sont trop puissances qu'elles deviennent menaçantes ; La consommation chinoise de pétrole et d'autres ressources est trop importante qu'elle en devient menaçante.

Cependant, les « auteurs » de la « menace chinoise » ont négligé trop d'autres choses : le PIB par tête de la Chine est classé après le 100e rang dans le monde et à l'intérieur de la Chine, les problèmes sont nombreux pour l'amélioration des structures économiques, la diminution de l'écart entre les riches et les pauvres et l'amélioration des moyens d'existence.

D'autre part, il est à noter que le développement de la Chine n'a pas été acquis aux dépens des autres. Au contraire, la contribution que la Chine a apportée à la croissance du PIB du monde a dépassé 20%. Le plus important est que les dirigeants chinois ont affirmé en différentes occasions que la Chine s'engagera fermement dans une voie de développement pacifique et appliquera toujours une politique de la défense nationale défensive. Ils ont encore déclaré ceci : jamais la Chine ne se lancera dans la course aux armements, la Chine ne constituera jamais une menace militaire pour aucun pays, la Chine ne prétendra jamais à l'hégémonie et ne se livrera jamais à l'expansion à l'étranger.

Les occidentaux estiment que l'augmentation des forces réelles signifie l'expansion. Selon leur logique, chaque grand pays, économiquement redressé, cherchera inévitablement à verser dans l'expansionnisme, ceci pour modifier l'ordre mondial existant. D'autre part, certains politiciens tentent d'attaquer le développement de la Chine et de faire croire à «une menace chinoise » qui n'existe pas, afin de freiner l'élan du développement de la Chine.

L'humanité est déjà entrée dans l'ère de la mondialisation. Ce à quoi nous devons réfléchir, ce n'est pas qui menace et qui est menacé, mais chercher à mieux vivre sur le globe, qui est notre grande communauté à tous.



Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine intensifie la lutte contre l'utilisation illégale de matières non-comestibles dans la nourriture
Chine : Hu Jintao visite l'Université Tsinghua la veille de la célébration de son centenaire
Qui la Chine menace-t-elle ?
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde
Les occidentaux devraient en apprendre davantage sur la Chine
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)