Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 23.08.2007 16h00
Statut du Kosovo : les Etats-Unis défendent leur politique

Les Etats-Unis ont défendu mercredi leur politique de pousser l'indépendance de la province serbe du Kosovo, où les hostilités inter-ethniques ont entraîné une repression de Belgrade et une opération aérienne de l'OTAN, tout en rejetant l'accusation de la Serbie.

"Appeler le Kosovo dans le plan de (l'envoyé spécial de l'ONU Martti) Ahtisaari un Etat de l'OTAN est plutôt une exagération", a indiqué le porte-parole du département d'Etat américain, Gonzo Gallegos, faisant allusion aux commentaires du ministre serbe pour le Kosovo, Slobodan Samardzic.

"Nous ne pensons pas que cette déclaration représente la position officielle du gouvernement serbe", a ajouté M. Gallegos.

"La rhétorique sans fondement et inutile ne nous mènera pas jusqu'aux objectifs communs de rétablir la paix et la stabilité dans la région", a souligné le porte-parole.

Le 15 août, dans un communiqué, M. Samardzic a accusé l'OTAN et les Etats-Unis de vouloir faire du Kosovo un "Etat satellite avec les caractéristiques d'une caserne".

"L'OTAN et les Etats-Unis doivent renoncer à leur projet de créer un Etat satellite-caserne sur une terre étrangère au moment où nous entamons de nouvelles négociations sur le futur statut du Kosovo", a martelé M. Samardzic.

"Ce projet n'a aucun rapport ni avec le redressement économique du Kosovo, ni avec la réconciliation entre Serbes et Albanais, d'autant plus que cette partie sera intégrée à l'Europe dans l'avenir", a indiqué le ministre serbe.

Le Kosovo est administré par l'ONU et l'OTAN depuis 1999, moment où l'Alliance atlantique a déclenché une frappe aérienne pour empêcher la repression serbe contre les séparatistes de l'ethnie albanaise. Celle-ci, qui représente près de 90% de la population du Kosovo, demande l'indépendance de ce territoire, alors que les Serbes souhaitent demeurer au sein de la Serbie.

En mars dernier, M. Ahtisaari a présenté au Conseil de sécurité des Nations Unies son plan sur le statut du Kosovo, qui prévoit pour cette région une dépendance limitée et placée sous la supervision internationale.

Ce plan, soutenu par les Etats-Unis et des pays occidentaux, a été vivement rejeté par la Serbie et son alliée, la Russie, qui menace de recourir à son droit de veto au sein du Conseil de sécurité.

La semaine dernière, les représentants de l'Union européenne, des Etats-Unis et de la Russie, la troïka sur la question du Kosovo, se sont rencontrés pour discuter des moyens de sortir cette question de l'impasse. Ils ont envisagé de relancer un nouveau tour de négociations à Vienne (Autriche) d'ici la fin du mois courant.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 2 Afghans tués et 11 soldats de l'OTAN blessés dans une attaque des talibans

 Roumanie: les élections européennes auront lieu le 25 novembre

 France-Italie: arrestation d'une ancienne membre des Brigades rouges dans le nord-ouest de Paris

 La Mauritanie exportera vers la Chine 1,5 million de tonnes de fer par an

 L'UE condamne fermement l'assassinat de deux journalistes en Somalie

 Paris damande à l'Iran d'appliquer ses engagement
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.