Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 20.09.2007 13h21
Bouclier anti-missile: les USA insatisfaits de la proposition russe

Suite à l'inspection effectuée par des experts américains d'un système d'alerte anticipée datant de l'ère soviétique, le Pentagone a déclaré que l'équipement radar russe en Azerbaïdjan est incapable de servir d'alternative aux projets américains d'installation du système de défense anti-missile en République Tchèque, a rapporté mercredi le New York Times.

La visite en Azerbaïdjan d'une délégation de haut niveau d'experts américains a été organisée en réponse à la proposition du président Vladimir Poutine d'utiliser le radar russe comme alternative au projet américain de construction d'un bouclier anti- missile en Europe centrale, conçu pour servir de défense en cas d'attaque éventuelle de l'Iran.

C'est la première fois que des experts de l'armée américaine sont autorisés à pénétrer les installations radar russes.

Henry Obering, directeur de l'Agence de défense anti-missile, a encouragé le Kremlin à ne plus s'opposer aux projets américains d'installation de 10 intercepteurs de missile en Pologne et d'un système radar en République Tchèque, a indiqué le journal.

M. Obering a également appelé Moscou à relier son système radar en Azerbaïdjan avec celui proposé par les Etats-Unis en Europe centrale, pour les diriger en tandem, a ajouté le New York Times.

Les Etats-Unis affirment que le système anti-missile vise les Etats et groupes du Moyen-Orient qui cherchent à développer des armes de destruction massive, et non la Russie.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Maison Blanche:les commentaires iraniens sur Israël n'aident pas

 Erakat: la visite de Mme Rice garantira le succès de la conférence de paix internationale

 Le Premier ministre irakien demande aux Etats-Unis de changer de société de sécurité

 Fin de la réunion des maires des grandes métropoles à Madagascar

 La Thaïlande nomme un nouveau chef de l'armée

 Aboul Gheit: l'Egypte cherche à restaurer ses liens avec l'Iran
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.