Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 19.03.2008 08h17
Belgique : accord sur le programme du nouveau gouvernement

Les cinq partis participant aux négociations sur la formation du gouvernement définitif ont réussi à aboutir mardi matin à un accord de gouvernement après une vingtaine d'heures de négociations difficiles, mettant fin ainsi à plus de neuf mois de crise gouvernementale en Belgique.

"Après une nuit de négociations entre deux partis flamands et trois partis francophones, un accord sur un programme politique a été conclu", a déclaré à la presse le dirigeant du Parti démocrate- chrétien flamand (CD&V), Yves Leterme.

"C'est un bon accord pour un gouvernement avec des mesures équilibrées", a dit M. Leterme.

Le CD&V, le Centre Démocrate Humaniste (cdH), le parti socialiste (PS), le Mouvement Réformateur (MR) et le parti libéral- démocrate (Open Vld) ont participé aux négociations sur la formation du nouveau gouvernement. La conclusion de l'accord sur le programme politique du gouvernement signifie qu'une nouvelle administration peut se constituer jeudi et prêter serment devant le Parlement comme prévu.

Le texte de l'accord tient en une quarantaine de pages, selon la presse locale. Il s'agit de mesures concrètes qui figureront dans l'accord de gouvernement et dont la base sera évoquée dans la déclaration que le Premier ministre Yves Leterme lira jeudi devant le Parlement.

La Belgique a organisé le 10 juin 2007 des élections législatives et le CD&V est devenu le premier grand parti du Parlement. Le roi Albert II a demandé à son dirigeant Yves Leterme de former un nouveau gouvernement. Mais avec de grandes divergences sur les réformes institutionnelles du pays, les négociations sur la formation du gouvernement sont entrées plusieurs fois dans l'impasse et n'ont pu aboutir à la formation du nouveau gouvernement.

Après l'échec de M. Leterme, le roi s'est tourné en décembre dernier vers le dirigeant du parti Open Vld, Guy Verhofstadt, au pouvoir depuis 1999, pour qu'il forme un gouvernement intérimaire et relance les négociations sur la formation du gouvernement définitif. Selon le plan prévu, il doit remettre le pouvoir au nouveau gouvernement avant le Pâques qui tombe le 23 mars.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Pakistan : un avion de combat de la Force aérienne s'écrase dans l'est de la province

 Thaïlande: raid des forces de sécurité dans le sud

 Huit travailleurs migrants tués dans le nord-est de l'Inde

 Un policier de l'ONU succombe à ses blessures au Kosovo

 Belgique : accord sur le programme politique du gouvernement

 Deux soldats américains tués dans un attentat en Irak
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.