Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 20.03.2008 08h13
La Pologne écarte la possibilité de présence permanente de soldats russes dans le pays

Il n'est pas question que les soldats russes soient présents de façon permanente en Pologne, bien que les négociations sur la supervision par la Russie du bouclier anti-missile américain puissent "accorder à Moscou un sentiment de sécurité", a indiqué le Premier ministre polonais Donald Tusk, lors d'une conférence de presse tenue mardi à Varsovie.

Il a tenu ces propos en réaction au quotidien Gazeta Wyborcza, qui rapporte mardi que les Etats-Unis proposaient que les soldats russes soient autorisés à inspecter les bases et les élements du bouclier anti-missile en Pologne et en République tchèque.

les Etats-Unis envisagent de déployer dix missiles intercepteurs en Pologne et un système radar en République tchèque dans le cadre du système de défense anti-missile en Europe.

La Russie s'y oppose, estimant que ce plan menace sa sécurité nationale et a averti que son pays pointera ses missiles sur le système américain s'il est déployé en Pologne et en République tchèque.

Le chef du gouvernement polonais a souligné que son pays ne visait pas les intérêts russes et l'éventuel déploiement des éléments du bouclier en Pologne ne devrait pas être considéré comme une confrontation avec Moscou.

M. Tusk a affirmé qu'il menait des discussions avec les présidents américain George W. Bush et russe Vladimir Poutine à ce sujet. Il a fait savoir que les propositions sur une éventuelle supervision russe du bouclier avaient été formulées.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 L'Albanie endeuillée par une explosion meurtrière

 Le roi de Jordanie met en garde contre un échec du processus de paix au Moyen-Orient

 Cheney souhaite impliquer les Kurdes dans la réconciliation irakienne

 Nouvelle réunion de politiciens irakiens sur la réconciliation à Bagdad

 ONU : la France gardera le poste du secrétaire général adjoint pour le maintien de la paix

 Un raid de l'OTAN fait 50 morts dans le sud de l'Afghanistan
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.