Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 28.03.2008 08h10
Guinée-Bissau : la communauté internationale appelée à rester engagée

Le représentant du secrétaire général de l'ONU pour la Guinée-Bissau, Shola Omoregie, a insisté mercredi sur la nécessité pour la communauté internationale de rester engagée en Guinée-Bissau.

Bien que la réforme du secteur de la sécurité soit une question clef, la Guinée-Bissau continue de connaître des problèmes sociaux massifs qui exigent des solutions urgentes, a affirmé M. Omoregie en présentant au Conseil de sécurité l'évolution de la situation depuis le 6 décembre 2007.

Il est important que la communauté internationale dans ce contexte alloue une aide financière à la mise en oeuvre de la Stratégie de réduction de la pauvreté en Guinée-Bissau, a dit M. Omoregie qui a regretté que le manque de ressources ait retardé l' organisation des élections.

Il sera important que les partenaires du pays soient en mesure de fournir les ressources nécessaires à l'organisation des élections en novembre, a-t-il souligné.

Le représentant du secrétaire général a proposé que les bailleurs de fonds envisagent la mise en place d'un Fonds d' affectation spécial qui permettrait de dégager une vision commune des donateurs.

M. Omoregie a par ailleurs relayé les craintes du gouvernement en matière de terrorisme et a encouragé la coopération sous- régionale dans une région aux frontières poreuses.

Il a évoqué à cet égard l'arrestation au mois de janvier, à Bissau, de deux Mauritaniens accusés du meurtre de quatre touristes français en Mauritanie. La Guinée-Bissau ayant reçu des menaces de représailles après cette arrestation, les craintes du gouvernement bissau-guinéen concernant d'éventuels actes terroristes devraient être prises au sérieux, a-t-il dit.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Un haut responsable de la RPDC en visite à Kinshasa

 La Pologne prolonge sa mission en Afghanistan

 Sarkozy: la France et la GB ont besoin l'une de l'autre pour relever les défis

 Le sommet arabe adopterait l'Initiative yéménite, selon Moussa

 Olmert promet de poursuivre les négociations de paix avec les Palestiniesn

 Ministre syrien des A. E.: le sommet de Damas est un sommet de solidarité
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.