Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 22.04.2008 14h42
Musicien français: la musique est un bon moyen pour surmonter les divergences entre la France et la Chine

"Il existe vraiment des difficultés dans les relations franco-chinoises, mais nous voulons profiter de notre tournée en Chine pour détendre les tensions entre les deux pays, car la musique est toujours un bon moyen pour surmonter les divergences", a indiqué Michel Ayroles, administrateur général de l'orchestre national des Pays de la Loire, lors d'une interview accordée à l'agence Xinhua.

L'orchestre national des Pays de la Loire doit se rendre le 22 avril en Chine pour une tournée du 23 au 30 avril. "En 2002, je suis allé en Chine pour donner des concerts à Shanghai, à Nanjing, à Hangzhou et à Wuxi et j'ai été bien accueilli par le peuple chinois", a rappelé M. Ayroles, qui a exprimé son regret vis-à-vis des perturbations du parcours de la flamme olympique à Paris le 7 avril.

Selon M. Ayroles, certains Français ont participé aux manifestations de protestation, car ils ne connaissent pas très bien l'histoire du Tibet et des médias occidentaux ont fait des reportages "artificiels" sur les émeutes de Lhasa, chef-lieu du Tibet.

"Moi, je connais un peu l'histoire tibétaine et je sais qu'il fait partie de la Chine depuis longtemps et qu'on l'appelle 'le toit du monde'", a dit M. Ayroles, ajoutant qu'il a bien compris le sentiment des Chinois face aux reportages déformés de médias sur les émeutes au Tibet et à la perturbation du relais de la torche olympique par des sécessionnistes tibétains pendant l'étape chaotique de Paris.

"Nous voulons donc profiter de notre tournée en Chine pour montrer le fait que les Français ne sont pas hostiles à la Chine, car la musique est une langue universelle", a-t-il affirmé.

L'orchestre donnera le 25 avril son concert inaugural à Qingdao, une ville portuaire de la province du Shandong, avant de se rendre à Beijing et à Hongkong pour davantage de réprésentations, a fait savoir M. Ayroles, qui a félicité la "bonne coïncidence" du choix de ces trois villes qui vont tous abriter des épreuves des Jeux Olympiques 2008.

Par ailleurs, l'orchestre a invité Song Siheng, un jeune pianiste chinois qui a remporté le grand prix du Concours Marguerite Long - Jacques Thibaud, pour sa tournée en Chine, a indiqué M. Ayroles.

La France et la Chine ont des "relations anciennes", et les difficultés temporaires n'empêchent pas la poursuite de cette bonne relation, a conclu le chef de l'orchestre.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.