Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 10.06.2008 16h28
L'Equateur appelle à la suppression des lois européennes contre l'immigration clandestine

L'Equateur a déclaré lundi qu'il exigera de l'Union européenne (UE) d'abolir les lois qu'elle a approuvées concernant les punitions contre des étrangers sans- papiers sur son territoire.

La Secrétaire Nationale équatorienne à la Migration, Lorena Escudero, a qualifié de "secousse" la prétendue "loi de rapatriement", qui établit des règlements communs pour l'expulsion des immigrés clandestins et a été approuvée la semaine dernière par les ministres de l'Intérieur des 27 pays membres de l'UE à Luxembourg. Cette loi représente une manière d'incriminer des immigrés clandestins, a indiqué Mme Escudero.

Cette législation sera abordée à la mi-juin par le Parlement européen.

Plus de 1,2 million d'Equatoriens ont immigré, de manière légale ou illégale, aux Etats-Unis et en Europe ces huit années dernières, tandis que les autorités équatoriennes estiment que 700. 000 Equatoriens vivent actuellement en Espagne.

"Nous poursuivrons notre lutte en faveur des droits essentiels (des sans-papiers)", a affirmé Mme Escudero, "puisque la plupart des lois élaborées sur les affaires d'immigration sont basées sur la sécurité des pays de l'UE et non sur les droits de l'homme".

Fortement critiquée par des organisations des droits de l'Homme, cette nouvelle législation a permis aux autorités nationales des Etats membres de l'UE de faire un choix entre la nationalisation ou l'expulsion des immigrés clandestins.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Merkel et Sarkozy d'accord sur les émissions de voitures avant la présidence française de l'UE

 La RDC peut compter sur la France pour sa reconstruction

 Rencontre entre Merkel et Sarkozy pour préparer la présidence française de l'UE

 Démission du cabinet sud-coréen pour la crise du boeuf américain

 La RPDC n'abandonnera pas sa dissuasion nucléaire, selon un porte-parole de l'armée

 Des zones de sécurité temporaires mises en place en Turquie
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.