Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 16.09.2008 09h21
L'UE approuve l'envoi d'une mission d'observateurs en Géorgie

Les ministres des Affaires étrangères des 27 pays membres de l'Union européenne (UE) ont approuvé lundi à Bruxelles l'envoi d'une mission d'au moins 200 observateurs en Géorgie d'ici le 1er octobre.

Dans leurs conclusions publiées lundi au sujet de la Géorgie, les ministres des A.E. ont indiqué avoir décidé d'engager une mission civile autonome d'observation en Géorgie au titre de la politique européenne de sécurité et de défense, qui se déploiera d'ici le 1er octobre, selon les modalités prévues par l'accord agréé entre Moscou et Tbilissi le 8 septembre grâce à la médiation de l'UE.

Cet accord doit aboutir, dans un premier temps, au retrait complet des forces russes hors des zones adjacentes à l'Ossétie du Sud et à l'Abkhazie, dans les dix jours du déploiement dans ces zones des mécanismes internationaux, y compris au moins 200 observateurs de l'UE, qui devra intervenir au plus tard le 1er octobre 2008, ont dit les ministres.

Les ministres se sont déclarés satisfaits des annonces de contributions faites par les pays membres en vue de déployer au moins 200 observateurs d'ici le 1er octobre.

Ils ont également décidé de désigner M. Pierre Morel comme représentant spécial de l'UE pour la crise en Géorgie.

Par ailleurs, les chefs de la diplomatie ont invité la Commission européenne (CE) à préparer activement et rapidement la conférence des donateurs en vue d'aider à la reconstruction et à la reprise de l'économie géorgienne, ainsi qu'au retour des personnes déplacées, et à la tenir le mois prochain à Bruxelles, en tenant compte d'une évaluation globale des besoins.

Ils ont pris note de la proposition de la CE visant à mobiliser une aide financière à la Géorgie, qui pourrait être de l'ordre de 500 millions d'euros pour la période 2008-2010. En même temps, ils ont invité les pays membres à préparer une contribution significative en termes de soutien financier en vue de cette conférence.

Une réunion de deux jours des ministres des A.E. s'est ouverte lundi à Bruxelles pour discuter notamment de questions liées à la crise de la Géorgie, au Zimbabwe et aux négociations du cycle de Doha de l'Organization mondiale du commerce (OMC), et pour préparer le sommet de l'UE en Octobre.

Dans leur déclaration publiée lundi sur la question du Zimbabwe, les ministres ont salué la conclusion d'un accord politique par le parti ZANU-PF au pouvoir au Zimbabze et le Mouvement pour le changement démocratique (MCD, opposition) la semaine dernière. Ils ont indiqué qu'ils étudieraient les détails de l'accord et seront attentifs à sa mise en oeuvre.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Moscou demande à l'OTAN de reporter sa visite en Géorgie
 Les ministres des AE de l'UE examineront le dossier géorgien à Avignon
 Arrivée d'un navire américain au port géorgien de Poti
 La Chine appelle à des efforts internationaux pour résoudre le conflit entre la Russie et la Géorgie
 L'UE espère déployer une mission civile en Géorgie d'ici à la mi-octobre
 Géorgie : l'Europe fait machine arrière
 Bush et Berlusconi parlent du conflit Géorgie-Russie au téléphone
 Washington prêt à accorder une assistance militaire à la Géorgie
 La Géorgie élabore une réponse à la décision russe de reconnaissance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie

 Le Canada préoccupé par la reconnaissance russe des régions séparatistes géorgiennes
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.