Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 04.10.2008 11h37
INTERVIEW: Le vice-président brésilien appelle le Brésil et la Chine à renforcer la coopération

Le Brésil et la Chine devraient faire des efforts conjoints pour explorer davantage de domaines potentiels pour la coopération bilatérale, a déclaré le vice-président brésilien José Alencar mercredi.

Dans une interview accordée à l'agence Xinhua et au Quotidien du peuple, M. Alencar, qui est invité à une réception à l'ambassade de Chine au Brésil pour célébrer la fête nationale de la Chine, a indiqué qu'il souhaitait "profiter de cette opportunité pour exprimer son respect au peuple chinois".

"Aujourd'hui est un jour important, car il y a 59 ans Mao Zedong a libéré la Chine. L'esprit de travail et la détermination du peuple chinois sont un bon exemple pour tout le monde", a-t-il souligné.

Sur la crise financière internationale actuelle, le vice-président a noté que la situation actuelle, dérivée de la crise des subprimes aux Etats-Unis, pourrait porter atteinte au développement économique du monde entier.

Sans doute, le Brésil et la Chine ont leurs propres avantages et sont bien préparés à faire face à la crise, a ajouté M. Alencar.

"Nos deux pays peuvent transformer ce défi en une opportunité, si nous continuons à maintenir notre croissance économique et faire des efforts conjoints pour explorer davantage de domaines potentiels afin de renforcer la coopération bilatérale", a-t-il dit.

M. Alencar a souligné que les deux pays jouissaient non seulement d'une compréhension mutuelle dans les domaines de la culture, de la politique et de la diplomatie, mais aussi de la bonne coopération dans le secteur économique.

"Beaucoup d'hommes d'affaires chinois ont pris ces abondantes opportunités pour investir au Brésil et beaucoup de commerçant brésiliens ont commencé à réaliser que la Chine représente aussi des opportunités pour eux", a-t-il révélé.

"Nos gouvernements fourniront de bonnes conditions pour une meilleure compréhension mutuelle et la coopération gagnant-gagnant à ces sociétés", a dit M. Alencar.

Le vice-président a aussi hautemment apprécié la politique d'ouverture de la Chine.

"Quand Deng Xiaoping a dit 'que le chat soit noir ou blanc, s' il peuit attraper des rats, c' est un bon chat", je pense qu'il a voulu dire, 'ne pensez pas trop à l'idéologie, la chose la plus importante est de respecter la loi naturelle", a-t-il noté.

"La Chine respecte la loi universelle, travaille assidûment dans chaque domaine, apprend les connaissances de nos ancêtres et fait de nouvelles expériences. Ces nouvelles expériences que la Chine offre au monde sont très importantes", a affirmé M. Alencar.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.