Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 18.02.2009 16h43
La Chine et le Brésil maintiennent leurs relations saines et stables (PAPIER GENERAL)

Le vice-président chinois Xi Jinping arrivera mercredi au Brésil pour effectuer une visite officielle. Cette année marque le 35e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Brésil.

La Chine et le Brésil, les plus grands pays en voie de développement respectivement en Asie et en Amérique du Sud, ont maintenu leurs relations saines et stables depuis 35 ans.

DES CONTACTS DE HAUT NIVEAU

La Chine et le Brésil ont établi leurs liens diplomatiques en 1974. Ces dernières années, les deux pays ont échangé de fréquentes visites de haut niveau. Ils ont établi un partenariat stratégique en 1993 lors de la visite au Brésil du président chinois d'alors Jiang Zemin.

En mai 2004, le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a effectué une visite officielle en Chine, suivie par celle du président chinois Hu Jintao au Brésil en novembre de la même année.

Au cours de l'année suivante, le vice-président brésilien Jose Alencar a effectué une visite en Chine, et en 2006, le président du comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN, Parlement) de Chine, Wu Bangguo, s'est rendu en visite au Brésil.

En juin 2008, He Guoqiang, un membre du comité permanent du comité central du bureau politique du Parti communiste chinois, a fait une visite au Brésil.

Grâce à ces échanges de visites, les deux pays ont approfondi leur compréhension mutuelle et surmonté de nombreuses différences. En 2007, les deux pays ont décidé d'établir un mécanisme de dialogue stratégique pour renforcer leur coopération.

UNE COOPERATION ECONOMIQUE ET COMMERCIALE

Au cours de la décennie passée, le commerce entre la Chine et le Brésil s'est accru rapidement. Au cours des huit dernières années, les échanges commerciaux bilatéraux ont augmenté de 30% par an. Au cours des 10 premiers mois de 2008, le volume commercial bilatéral s'est élevé à 42,54 milliards de dollars américains, selon le ministère chinois du Commerce.

En 2007, la Chine a dépassé l'Allemagne pour devenir le troisième partenaire commercial du Brésil, et en 2008, la Chine a dépassé l'Argentine pour devenir le second partenaire commercial du Brésil après les Etats-Unis.

Le Brésil, important exportateur de matières premières, exporte également des produits de pointe, tels que des avions pour des vols régionaux. Le producteur d'avions du Brésil Embraer a créé en 2002 une entreprise mixte avec les industries de l'aviation de Chine (AVIC-II). En 2007, la compagnie a livré son premier avion ERJ 145, fabriqué entièrement en Chine.

Entre temps, les compagnies chinoises qui fabriquent des produits comme des appareils électroniques et des équipements de télécommunications ont rencontré un grand succès sur le marché brésilien. Les marques chinoises Huawei, ZTE et Gree sont très populaires au Brésil.

UN SOUTIEN MUTUEL DANS LES AFFAIRES INTERNATIONALES

La Chine et le Brésil travaillent étroitement sur de nombreuses questions internationales au sein de diverses organisations.

En tant que deux des plus importants pays émergents dans le monde, la Chine et le Brésil partagent des points de vue similaires sur de nombreuses questions.

Le Brésil a formulé à de nombreuses reprises son adhésion ferme à la politique d'une seule Chine, en reconnaissant Taïwan et le Tibet comme des parties inaliénables de la Chine.

Durant le relais de la torche olympique l'année dernière, le Brésil a manifesté son soutien à Beijing et son opposition à tout lien entre le Tibet et les sports et à la tentative de boycotter les Jeux Olympiques de Beijing.

UNE COOPERATION CULTURELLE ET SPORTIVE

Les Brésiliens ont montré un intérêt croissant pour la culture chinoise. Des expositions organisées au Brésil sur la culture chinoise ont fait l'objet d'un accueil favorable parmi la population, qui est de plus en plus intéressée par l'apprentissage de la langue chinoise.

Depuis 2007, le gouvernement chinois a augmenté les quotas pour les étudiants brésiliens souhaitant faire des études en Chine. En septembre et en novembre 2008, deux instituts Confucius ont été inaugurés respectivement à Brasilia et à Sao Paulo.

Le Brésil et la Chine sont deux pays dotés d'un grand potentiel sportif. En tant qu'organisateurs de grands événements sportifs, les deux pays ont coopéré et partagé leurs expériences dans la gestion et l'organisation de tels événements.

Durant les Jeux Olympiques de Beijing 2008, le Brésil a envoyé une délégation dans la capitale chinoise pour s'inspirer de la Chine en prévision de la Coupe du monde de football prévue en 2014.

UNE COOPERATION TECHNIQUE

Une coopération technologique constitue également un des points forts des relations bilatérales.

Cette année marque le 21e anniversaire du lancement du programme de coopération entre la Chine et le Brésil visant à développer le satellite sino-brésilien, Ground Ressources CBERS. Le premier satellite programmé CBERS-1 a été lancé en octobre 1999 depuis la base de Taiyuan en Chine.

Les second et troisième satellites ont été lancés respectivement en 2003 et en 2007. Les deux parties envisagent de lancer le quatrième satellite en 2010.

Les informations collectées par les satellites sont offertes à d'autres pays en voie de développement. Le projet est devenu l'un des exemples les plus réussis de la coopération stratégique sino-brésilienne, et est considéré comme un modèle de la coopération Sud-Sud.

La Chine et le Brésil possèdent également de grands potentiels pour une coopération dans les domaines de la bio-énergie et de la protection de l'environnement.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 INTERVIEW: Le vice-président brésilien appelle le Brésil et la Chine à renforcer la coopération
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.