Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>International
Mise à jour 12.03.2009 08h14
Interpol émet des avis "rouges" contre les cerveaux des attentats de Bombay

Interpol publiera bientôt des avis "rouges" contre les cerveaux présumés des attentats terroristes de Bombay de novembre dernier, qui ont fait 170 morts, dont des ressortissants étrangers, a annoncé mardi la police officielle indienne.

Interpol Inde est en contact avec la police de Bombay, qui enquête actuellement sur le massacre de Bombay, afin d'obtenir les mandats légaux contre les accusés impliqués dans les attentats terroristes.

Se basant sur les mandats, Interpol émettra des avis rouges contre les cerveaux présumés, notamment contre Zakhir-ur-Rahman Lakhvi, chef de l'organisation militante basée au Pakistan, Lashker-e-Toiba's", a déclaré un officiel de police aux médias.

Le ministère indien de l'Intérieur finalise également les modalités pour remettre les échantillons d'ADN de Mohammad Abdul Ajmal alias Kasab, seul terroriste arrêté vivant lors de ces attaques à Bombay, a-t-il indiqué.

L'Inde a déjà partagé des preuves des attentats terroristes de Bombay en novembre dernier avec le Bureau fédéral d'investigation (FBI) américain via un Traité mutuel d'assistance juridique avec les Etats-Unis. Le Pakistan aurait rejeté la proposition d'aide du FBI.

Interpol ont salué les efforts du Pakistan qui a pris de nombreuses mesures afin de retrouver les conspirateurs, mais ont critiqué l'Inde pour ne pas avoir partagé les informations avec eux.

"L'Inde a partagé des informations avec le FBI et a laissé Interpol hors du circuit. A ce jour, nous n'avons aucune information du gouvernement indien ou de toute organisation indienne de police", a souligné le chef d'Interpol, Ronald Noble, dimanche aux médias à Islamabad.

L'organisation internationale de coopération policière basée en France a également annoncé un accord avec le Pakistan pour participer à l'enquête sur les cerveaux derrière les attentats de Bombay.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Le Pakistan abritera le sommet de l'OCE en 2010
 Iran : l'ancien PM annonce sa candidature à la présidentielle
 La Croatie demande une enquête conjointe avec la Slovénie sur un charnier de la Seconde guerre mondiale
 Le PM promet de faire du Canada le pays le moins touché par la crise mondiale
 La Russie et la Biélorussie vont mener une manoeuvre militaire conjointe cet automne
 Irak: un attentat suicide tue 33 personnes, dont 2 journalistes irakiens
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.