Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.06.2009 15h26
Crash du vol AF 447 : Air France verse une première avance pour les ayant droits des victimes

Concernant l'indemnisation des ayant droits des victimes, elle est à la charge, en vertu de la Convention de Montréal, du transporteur Air France qui, pour se couvrir, a souscrit des assurances auprès de plusieurs assureurs, dont principalement Axa Corporate Solutions, filiale du français Axa, a qui il demande de verser, dans la phase actuelle, une première avance d'environ 17.500 euros pour chaque victime de l'accident.

Selon l'ambassadeur chargé des relations avec les familles des passagers du vol AF 447 Pierre-Jean Vandoorne, les ayant droits de chaque victime recevront en fin de compte une indemnisation totale de 100.000 euros environ.

« Une première avance »

Le directeur général d'Air France-KLM, Pierre-Henri Gourgeon, qui a accepté le 19 juin une interview de Radio - Télé – Luxembourg (RTL), a dit : « on va être dans la phase actuelle beaucoup concentrés sur la première avance qui est versée pour chaque victime - environ 17.500 euros ».

Le même jour, l'agence de presse britannique Reuters a cité dans un de ses reportages les propos de Pierre-Jean Vandoorne qui a déclaré que cette somme indemnisée sera la ‘première avance' que les proches des victimes de l'accident de l'avion A330 d'Air France et que l'assureur français Axa se chargera des affaires de l'indemnisation concernée.

En répondant à la question de savoir si dans le cas où les proches des victimes acceptent l'indemnisation, ils perdront alors le droit de porter plainte contre Air France, Pierre-Jean Vandoorne a dit : « D'après ma connaissance, l'indemnisation ne constitue aucunement un obstacle à une action civile en justice. ». Pour l'heure, seule une famille de victime française s'est constituée partie civile, un acte qui lui permettra d'avoir accès au dossier d'enquête.

Réconfort et soutien apportés aux proches des victimes.

Pierre-Jean Vandoorne a indiqué que les enquêtes en vue de déterminer les causes du crash de l'avion A330 d'Air France progressent, qu'on a repêché jusqu'ici 51 corps de victimes de la catastrophes aériennes et que dès après identification du corps d'une victime, on informera immédiatement ses proches.

Il a affirmé que les autorités françaises concernées se servent de divers moyens, dont envoi de messages, e-mail et téléphone, pour maintenir contact avec les proches des disparus et pour les donner sans retard les toutes dernières nouvelles sur la progression des recherches.

Associated Press a rapporté le 19 courant que certaines familles de victimes qui reprochent à Air France un manque de sympathie envers elles et de transparence dans l'enquête, car il tarde à leur donner des informations sur la progression des recherches au sujet des causes de l'accident.

Face au mécontentement, au doute et aux accusations exprimés par des parents et des proches de victimes, Pierre-Henri Gourgeon a précisé que son groupe était en contact avec plus de 1.800 proches des victimes du crash de l'A330 d'Air France le 1er juin entre Rio et Paris et qu'il envisage d'organiser une cérémonie à la mémoire des disparus.

Page spéciale: L'avion d'Air France disparu

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?