Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.06.2009 13h10
Vol AF 447 : le Brésil retire un avion-radar des recherches

L'armée brésilienne a annoncé le 20 juin qu'elle retirait un avion-radar de la zone des recherches de l'épave de l'Airbus A330 d'Air France qui s'est abîmé en plein océan Atlantique dans la nuit du 31 mai au 1er juin avec 228 personnes à bord. Cet avion qui a joué un rôle important, grâce à son radar, dans le repérage des débris du vol AF 447 et des corps de victimes termine ainsi sa mission.

L'Agence France-Presse (AFP) cite le communiqué publié par l'Armée brésilienne dans le quel il est dit que L'Embraer R-99, qui est équipé d'un dispositif radar permettant la recherche et le repérage durant les vols de nuit, a été retiré des opérations après trois semaines de survol de la zone, située à un millier de km des côtes brésiliennes. Cet appareil a été le premier à repérer des débris de l'avion qui s'était abîmé dans les eaux profondes de l'Atlantique.

"Le R-99 a volé plus de 100 heures et a rempli un rôle fondamental au cours de l'opération, spécialement dans sa phase initiale", selon le communiqué.

Les opérations de recherche se poursuivent avec d'autres appareils de l'Armée de l'Air brésilienne et une petite flottille de navires français et brésiliens. Aucune découverte supplémentaire n'a été faite hier. Un pétrolier brésilien, qui participe également aux opérations de recherches, a eu la chance de recueillir et de repêcher le corps d'une victime, des débris de l'avion disparu et certains objets et bagages appartenant aux passagers. Il est affirmé dans le communiqué qu'on a retrouvé et récupéré jusqu'ici dans la zone de recherche 50 corps de victimes et des centaines de débris de l'avion. Les espoirs de nouvelles découvertes s'amenuisent et le Brésil évalue régulièrement l'opportunité de continuer les recherches.

Parallèlement, les recherches des boîtes noires de l'appareil par un sous-marin français se poursuivent, mais les balises de position des enregistreurs de vol cesseront d'émettre d'ici une semaine, ont indiqué des spécialistes en la matière. Les causes de l'accident sont pour l'heure inexpliquées.


Le Brésil identifie 11 corps de passagers du vol AF447

Les autorités brésiliennes ont déclaré dimanche que 11 corps avaient été identifiés sur les 50 récupérés de passagers du vol AF 447, qui s'est écrasé le premier juin dans l'Océan atlantique.

Les corps ont été identifiés comme étant ceux de ressortissants brésiliens, dont cinq femmes et cinq hommes, et le onzième corps serait celui d'un étranger de sexe masculin, selon un communiqué publié par le groupe de travail composé de membres de la police fédérale brésilienne et du département de la sécurité publique de l'Etat de Pernambuco (nord-est).


Air France verse une première avance pour les ayant droits des victimes

Concernant l'indemnisation des ayant droits des victimes, elle est à la charge, en vertu de la Convention de Montréal, du transporteur Air France qui, pour se couvrir, a souscrit des assurances auprès de plusieurs assureurs, dont principalement Axa Corporate Solutions, filiale du français Axa, a qui il demande de verser, dans la phase actuelle, une première avance d'environ 17.500 euros pour chaque victime de l'accident.


Vol AF 447 : le BEA se rapproche du 'but' dans l'enquête pour comprendre les causes du crash

L'Agence France-Presse (AFP) rapporte que deux semaines après le crash de l'AF 447, le Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'Aviation civile (BEA) affiche un certain optimisme sur l'évolution de l'enquête qui doit déterminer les causes de l'accident.

Vol AF 447 : 50 corps de victimes repêchés jusqu'ici



Lors du briefing tenu le 16 courant à Recife, une ville dans le nord-est du Brésil, l'Armée brésilienne a annoncé le repêchage le même jour d'un nouveau corps ce qui porte à 50 le nombre de victimes retrouvées sur les 228 disparues lors du vol AF 447 Rio-Paris.

la catastrophe aérienne est due à diverses causes selon Louis Gallois

Louis Gallois, PDG du groupe industriel européen de l'aéronautique, de la défense et de l'aérospatiale EADS, a déclaré le 14 juin qu'"Il y'a, c'est évident, plusieurs causes dans l'accident de l'avion d'Air France " et qu'Airbus fera tout pour assister les organismes français chargé de l'enquête à connaître toute la vérité sur cette tragédie aérienne.

chute soudaine et dislocation en plein vol avant de s'abîmer dans l'Atlantique ?


Des spécialistes brésiliens de la sécurité aérienne ont affirmé le 13 courant que l'avion d'Air France disparu n'a pas explosé dans le ciel, mais qu'il a chuté brusquement et s'est disloqué en plein vol avant de piquer dans les eaux profondes de l'Atlantique.


Page spéciale: L'avion d'Air France disparu

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?