Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.07.2009 11h16
La BEA : L'avion d'Air France n'a pas été détruit en vol

Les enquêteurs français ont exclu jeudi l'hypothèse de dislocation de l'avion d'Air France en vol en ajoutant qu'il aurait plongé verticalement dans l'océan Atlantique.

Alain Bouillard du Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA), qui est responsable de l'enquête sur le crash du 1e juin dernier a expliqué que l'absence de gilets de sauvetage gonflés montre que l'avion n'était pas préparé à un amerrissage.

Les 228 personnes à bord de l'avion effectuant une liaison entre Rio de Janeiro et Paris sont mortes lorsqu'il il a plongé dans l'océan.

Bouillard a déclaré lors d'une conférence de presse en dehors de Paris, jeudi que la recherche des boîtes noires sera prolongée de 10 jours et se poursuivra jusqu'au 10 juillet.

Les capteurs de ne sont pas la cause de l'accident

Alain Bouillard a dit que les capteurs, appelés aussi « sondes Pitot », ne sont pas le seul facteur de l'accident.

Il a ajouté qu'elles étaient «un élément mais pas la cause ».

L'un des messages automatiques émis par l'avion indiquait qu'il recevait des informations erronées sur la vitesse de la part des instruments de contrôle externe, ce qui aurait pu déstabiliser les systèmes de contrôle de l'appareil. Les experts considéraient que ces instruments externes auraient pu être gelés pendant le vol.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?