Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.08.2009 15h28
Procès d'Aung San Sun Kyi: La France demande de "nouvelles sanctions" contre le Myanmar

Le président français Nicolas Sarkozy a déploré mardi la condamnation de la chef de l'opposition birmane Aung San Sun Kyi par un tribunal du Myanmar et demandé de nouvelles sanctions contre le pays asiatique.

Dans un communiqué publié mardi par l'Elysée, M. Sarkozy a condamné le verdict "brutal et injuste" contre Aung San Sun Kyi. Ce procès, selon lui, a eu pour seul objet d'empêcher la chef de l'opposition de conduire son combat en faveur d'"une Birmanie libre et démocratique".

Le chef de l'Etat français a également demandé à l'Union européenne de "réagir rapidement par l'adoption de nouvelles sanctions dirigées contre le régime birman, qui doivent viser tout particulièrement les ressources dont il profite directement dans le domaine de l'exploitation du bois et des rubis".

Aung San Suu Kyi, 64 ans, a été condamnée mardi à trois ans de travaux forcés pour avoir violé les termes de son assignation à résignation, une condamnation qui a été rapidement commuée en une nouvelle assignation à résidence d'une durée de 18 mois.

Aung San Suu Kyi vient de passer cinq ans assignée à résidence. Alors que sa libération présumée était proche, un nouveau procès avait été ouvert en mai à son encontre concernant un incident au cours duquel un étranger avait réussi à pénétrer dans la maison où elle a été détenue au cours des 14 des 20 dernières années.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?