Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.08.2009 08h48
Ahmadinejad : l'Occident a besoin de l'aide de l'Iran et de la Syrie

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a déclaré mercredi que les pays occidentaux ont extrêmement besoin de la coopération et de l'assistance de l'Iran et de la Syrie, a rapporté l'agence de presse officielle IRNA.

Lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue syrien, Bachar al-Assad, M. Ahmadinejad a déclaré que "l'Iran et la Syrie font front" et que l'Occident a besoin de coopérer avec eux, établissant les rôles clés de l'Iran et de la Syrie dans les affaires régionales.

M. Ahmadinejad a fait référence à "la résistance et la persévérance des nations régionales contre l'aventurisme de l'occident", et a ajouté que "l'Occident tente de stopper la tendance dans la région mais.. les nations régionales émergeront victorieuses en raison de leur esprit de résistance et ils (les pays occidentaux) ont déjà connu une grande défaite".

Pour sa part, M. Assad, qui est à Téhéran pour une visite officielle d'une journée, a félicité M. Ahmadinejad pour sa réélection au poste de président, affirmant que "je suis sûr qu'à partir de maintenant, les portes de la communauté internationale seront grandes ouvertes à l'Iran et à la Syrie".

Il a condamné l'intervention étrangère dans les affaires intérieures iraniennes, estimant que "le principal objectif de l'ingérence des ennemis et de l'Occident dans les affaires internes iranienne est d'empêcher l'Iran et la Syrie de remporter des victoires consécutives dans les quatre prochaines années".

M. Assad a également discuté avec le ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, des questions régionales et de l'expansion des relations mutuelles.

Les détails de ses négociations avec MM. Ahmadinejad et Mottaki n'ont pas été divulgués, mais IRNA a rapporté que les réunions de mercredi voulaient souligner les relations solides des deux pays durant ces trois dernières décennies.

La Syrie est l'allié le plus proche de l'Iran dans la région et les deux pays partagent des intérêts culturels, politiques et économiques communs. Les deux pays considèrent Israël comme leur ennemi et soutiennent le Hezbollah libanais et le Hamas palestinien dans leur lutte contre l'Etat hébreu.

Dans les derniers développements, la Syrie aurait permis la libération du citoyen franco-iranien, Nazak Afshar, d'une prison iranienne. M. Afshar avait été arrêté pour avoir participé aux manifestations iraniennes en juin.

L'Iran mène actuellement un grand nombre de projets économiques en Syrie, notamment dans le domaine de la fabrication automobile et de la construction de logements, alors que Damas accueille des milliers de touristes et pèlerins iraniens chaque année.

La Syrie a soutenu l'Iran pendant la guerre Iran-Irak dans les années 1980, se distinguant de la plupart des pays arabes.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
Chine reste le pays le plus attirant pour les capitaux étrangers, selon une enquête des Nations Unies
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?