100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.09.2009 13h31
Les Etats-Unis souhaitent des séances "constructives" à l'ONU où le dirigeant libyen est attendu

Les Etats-Unis ont déclaré mercredi qu'ils souhaitent des séances "constructives" à l'ONU où le dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi, est attendu.

L'ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU, Susan Rice, qui assure la présidence tournante du Conseil de sécurité de l'ONU a révélé à la presse le programme de travail du Conseil au siège de l'ONU à New York.

Interrogée sur la présence éventuelle à New York de M. Kadhafi, Mme Rice a indiqué que l'accueil réservé à Tripoli à l'auteur de l'attentat de Lockerbie, Abdel Baset al-Megrahi, a choqué tous les Américains.

"C'est un sujet sensible et douloureux pour tous les Américains", a indiqué Mme Rice, ajoutant : "La manière dont M. Kadhafi se comportera lors des réunions de l'Assemblée générale et du Conseil de sécurité à New York exacerbera ou non ces sentiments et ces émotions", a souligné Mme Rice.

"C'est pourquoi nous espérons que ce sera l'occasion de séances constructives à l'Assemblée générale et au Conseil de sécurité", a ajouté la diplomate américaine.

La 64e session de l'Assemblée générale de l'ONU est prévue le 15 septembre, avec le diplomate libyen Ali Triki qui assumera pendant un an la présidence de l'Assemblée générale de l'ONU, qui regroupe 192 pays membres.

Une série d'activités de haut niveau seront également organisées, dont un sommet sur le changement climatique, une réunion du Conseil de sécurité sur le désarmement et le débat général de l'Assemblée générale, à l'occasion duquel M. Kadhafi doit prononcer un discours.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un conseiller d'Etat chinois rencontre un conseiller diplomatique du président français
Publication des signes de célébrations du 60e anniversaire de la fondation de la RPC
Des eurodéputés réfutent Rebyia Kadeer
La France est-elle vraiment un pays romantique ?
« Que devons-nous encore faire pour vous contenter et satisfaire, vous les Français ? »