100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.09.2009 09h08
Le président Chavez pour le renforcement des relations algéro-vénézuéliennes dans tous les domaines

Le président vénézuélien Hugo Chavez a souligné mercredi soir à Alger la volonté du Vénézuéla et de l'Algérie de renforcer leurs relations bilatérales dans tous les domaines, rapporte l'agence de presse APS.

"Nous voulons renforcer les liens économiques, commerciaux, énergétiques et technologiques et les élever au niveau de nos excellentes relations politiques", a indiqué le président Chavez devant la presse à l'issue de ses entretiens avec le président algérien Abdelaziz Bouteflika.

Le président Chavez, qui effectue une visite de travail et d'amitié en Algérie, a affirmé que les deux pays vont établir un nouveau plan de travail pour développer la coopération, rappelant dans ce contexte la tenue au mois d'octobre prochain de la réunion de la Commission mixte algéro-vénézuélienne.

A propos du secteur énergétique, le président Chavez a plaidé en faveur du renforcement de la coopération dans les domaines pétrolier et gazier.

"J'ai proposé au président Bouteflika de faire en sorte que la société algérienne des hydrocarbures (Sonatrach) participe à la production de pétrole avec son homologue du Venezuela", a-t-il précisé.

Les deux pays peuvent collaborer dans l'industrie pétrochimique, qu'il a qualifié de "secteur très important" pour l'Algérie et le Venezuela, et dans la production de gaz naturel liquéfié (GNL), pouvant être transporté en Algérie avant d'être acheminé en Europe, a-t-il ajouté.

M. Chavez a ajouté que les entretiens ont porté également sur la coopération financière, soulignant "la possibilité de créer un fonds d'investissement pour encourager des projets mixtes dans les secteurs de l'agriculture, du commerce, de l'habitat, de la pêche, du transport maritime et du tourisme.

Il a indiqué que les discussions ont été aussi l'occasion d'évoquer le sommet Afrique-Amérique du Sud prévu dans l'île vénézuélienne de Margarita à la fin de septembre.

"Nous sommes d'accord pour que ce sommet ne soit pas simplement un sommet de plus où l'on prononce des discours et où l'on signe des documents préparés à l'avance qui n'ont aucun impact sur la réalité de nos peuples", a-t-il souligné.

"Nous voulons que cela change. M. Bouteflika, qui a beaucoup d'expérience, nous a fait des suggestions concernant la méthodologie à suivre lors de ce sommet qui réunira une trentaine de chefs d'Etat", a-t-il ajouté.

"Nous voulons des résultats concrets à moyen terme, avec un plan de travail pour les deux prochaines années", a-t-il poursuivi.

A propos des thèmes qui seront débattus lors de ce sommet, le président Chavez a cité entre autres "la question stratégique du rapprochement" entre l'Union africaine et l'Union sud-américaine ( Unasur), la sécurité alimentaire, la disponibilité des médicaments, la crise énergétique, le problème financier et "comment assurer les ressources nécessaires pour le développement de nos peuples".

La visite du président Hugo Chavez est la quatrième qu'il effectue en Algérie, après celles d'août 2000, octobre 2001 et mai 2006, selon l'APS.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine participe aux efforts de règlement de l'épuisement des adresses IP
Un conseiller d'Etat chinois rencontre un conseiller diplomatique du président français
Des eurodéputés réfutent Rebyia Kadeer
La France est-elle vraiment un pays romantique ?
« Que devons-nous encore faire pour vous contenter et satisfaire, vous les Français ? »