100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.09.2009 11h13
L'Argentine et la Chine entreprennent de bonnes mesures de stimulation de l'économie (économiste argentin)

Les gouvernements argentin et chinois ont adopté de bonnes mesures de stimulation visant à promouvoir le redressement de l'économie réelle, et non uniquement celui du secteur financier, a estimé lundi l'économiste argentin Gustavo Lugones.

La Chine a mis en place des mesures de stimulation dans les domaines de la production, de l'investissement, de la consommation et de l'emploi, a indiqué M. Lugones, conseiller en matière de commerce et de développement de la Commission économique des Nations Unies pour l'Amérique latine et les Caraïbes.

C'est la bonne voie pour contribuer au redressement économique de façon saine, a commenté M. Lugones, dans une interview accordée à Xinhua.

Le coût du paquet de mesures de stimulation de la Chine représente plus de 10% de son PIB (3.760 milliards de dollars en 2008), mais le secteur financier reçoit seulement l'équivalent de 0,5% du PIB, a expliqué M. Lugones.

L'Argentine a suivi la Chine. Son plan de stimulation économique à venir représente 6,4% du PIB ( 326,47 milliards de dollars en 2008), tandis que le secteur financier ne recevrait que 0,9% du PIB, a-t-il poursuivi.

"Tant l'Argentine que la Chine ont réagi de façon prompte, énergique et appropriée face à la crise mondiale", a affirmé l'économiste argentin. Par conséquent, les deux pays ont efficacement réduit l'impact de la crise mondiale sur leur économie, a-t-il argumenté.

Tant la Chine que l'Argentine, jouissant d'un excédent fiscal de plusieurs années, sont bien positionnées pour financer les dépenses publiques en cas de crise, a conclu l'économiste argentin.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le responsable de l'organe administratif de Taiwan donne sa démission
Xinjiang: les coupables d'attaques à la seringue passibles de la peine de mort
Des eurodéputés réfutent Rebyia Kadeer
La France est-elle vraiment un pays romantique ?
« Que devons-nous encore faire pour vous contenter et satisfaire, vous les Français ? »