100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.09.2009 11h34
Le Malawi expulse des acheteurs étrangers de tabac

Le gouvernement malawite a annoncé mardi l'expulsion de quatre étrangers travaillant pour trois compagnies de tabac, appliquant ses menaces d'expulsion des acheteurs de tabac étrangers accusés de continuer à acheter le tabac à prix bas.

Le chef du département de l'Immigration, Elvis Thodi, a déclaré mardi à la radio d'Etat, la Malawi Broadcasting Corporation, que quatre expatriés travaillant pour les compagnies de tabac Limbe Leaf, Alliance One et Premium TAMA ont reçu un ordre d'expulsion immédiat.

Les quatre expatriés expulsés sont les PDG de Limbe Leaf et d'Alliance One, Kevin Stainton et Collin Armstrong respectivement. Les deux autres expatriés concernés sont Van de Merwe de Limbe Leaf et Alex Mackay de Premium TAMA.

"Ces quatre personnes ont été expulsées car elles travaillent contre le programme de développement du gouvernement. Leurs permis d'emploi temporaire ont été révoqués", a indiqué M. Thodi sans expliquer le programme du gouvernement que les expatriés ont enfreint.

L'expulsion des quatre expatriés n'est cependant pas une surprise car le président Bingu Wa Mutharika a, à de nombreuses occasions, menacé les compagnies étrangères acheteuses de tabac d'expulsion du pays si elles continuaient d'acheter le tabac à bas prix.

M. Mutharika a annoncé des prix minimum fixes pour l'achat du tabac, mais les acheteurs continuent d'acheter la feuille à des prix très bas.

"Le prix minimum pour le tabac robuste sera de 2,15 dollars le kilo et le prix minimum pour le flue-cured (tabacs noirs type Virginia séchés à l'air, très appréciés) sera de 3,09 dollars le kilo", a annoncé M. Mutharika en mars lors de l'inauguration de la saison 2009 du tabac, répétant une pratique introduite en 2006 quand le gouvernement a commencé a dicté des prix minimum pour la feuille de tabac.

Le marché du tabac du Malawi a été dans le passé caractérisé par des prix très bas, développement qui a mis en colère M. Mutharika et qui l'a incité à introduire des prix minimum pour la culture locale surnommée "l'Or Verte" en raison de sa contribution élevée à l'économie du pays.

Le tabac est la culture la plus importante du Malawi du fait qu'il représente environ 70 % des échanges étrangers totaux du pays cette année. Il contribue à 30 % au Produit intérieur brut ( PIB), à 25 % des recettes fiscales du pays et 70 % des Malawites sont directement ou indirectement employés par l'industrie du tabac.

L'année dernière, le tabac a rapporté au Malawi 472 millions de dollars sur une production totale d'environ 194 millions de kilos. Cette année, la production totale de tabac du pays devrait être de 250 millions de kg avec des recettes estimées à plus de 500 millions de dollars si les acheteurs respectent les prix minimum fixés.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le responsable de l'organe administratif de Taiwan donne sa démission
Xinjiang: les coupables d'attaques à la seringue passibles de la peine de mort
Des eurodéputés réfutent Rebyia Kadeer
La France est-elle vraiment un pays romantique ?
« Que devons-nous encore faire pour vous contenter et satisfaire, vous les Français ? »