100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 11.09.2009 08h33
Une série d'attentats jeudi en Irak, 25 morts et 75 blessés (PAPIER GENERAL)

Une série d'attentats à la bombe se sont produits jeudi en Irak, causant au moins 25 morts et 75 blessées et portant un coup dur aux efforts du gouvernement irakien visant à restaurer la stabilité dans le pays avant les élections de janvier 2010.

L'attentat le plus fatal est celui survenu dans le nord de l'Irak lorsqu'un kamikaze a fait sauter un camion chargé d'explosif dans le village de Wardek, à 390 km au nord de Bagdad. La violente explosion a coûté la vie à 20 personnes, dont 10 appartiennent à une même famille, et a blessé 30 autres.

Cette attaque a été menée au moment où les villageois étaient dans le sommeil. L'explosion a détruit plusieurs maisons et en endommagé plus de 40 autres. Les habitants et les souristes ont retiré des ruines de nombreux corps.

Un autre kamikaze qui conduisait un camion piégé a été abattu par peshmergas, les forces armées de la région autonome du Kurdistan avant qu'il ne déclenché l'explosif. L'attaque risque d'accentuer la tension entre Kurdes et Arabes qui disuputent les terres et les ressources.

La tension entre Arabes et Kurdes dans le nord de l'Irak menace sérieusement la stabilité du pays alors que les troupes américaines se préparent à quitter le pays en 2012.

Le mois dernier, le général Ray Odierno, commandant des troupes américaines en Irak, a affirmé que les négociations étaient en cours entre le gouvernement irakien et celui du Kurdisatn en vue d'un accord pour que l'armée gouvernementale et les forces kurdes travaillent avec les Américains dans le contrôle des zones disputées.

Egalement jeudi, le maire de Sa'diyah, de la province de Diyala (120 km au nord-est de Bagdad), Ahmad al-Karkushi, a échappé à une attentat à la voiture piégée visant son convoi. Un civil a trouvé la mort et huit autres personnes ont été blessées dans cette attaque, selon une source de la police provinciale. Quatre des gardes de corps du corps d'al- Karkushi ont été blessés.

L'explosion a détruit trois véhicules du convoi et quatre autres voitures situées près du lieu de l'attentat.

La province de Diyala, qui s'étend de l'est de Bagdad à la frontière avec l'Iran, a été depuis longtemps le fief des militants d'al-Qaïda et d'autres insurgés depuis l'invation américaine en Irak en 2003, malgré les opérations militaires des troupes américaines et de de l'armée irakienne menées dans cette région.

Par ailleurs, deux bombes ont explosé jeudi dans un marché de la localité de Mahmoudiyah, dans le sud de Bagdad, tuant quatre personnes et en blessant 29 autres, a fait savoir la police.

Le même jour, une bombe en bordure de la route a explosé dans le quartier de Karradah, à Bagdad, blessant deux agents de police et six civils. Près du quartier de Nafaq al-Shurtah, dans l'ouest de Bagdad, une patrouille américaine a été la cible d'une bombe en bordure de la route. Aucune information n'est disponible quant aux éventuelles pertes dans les rangs des Américains.

Les autorités irakiennes et la partie américaine ont tous mis en garde contre une recrudescence de violences avant les élections législatives de janvier 2010. Les dernières attaques remettent en doute la capacité des forces irakiennes à assurer la sécurité dans le pays après que les troupes américaines quittent les villes irakiennes conformément à un accord conclu l'an dernier.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les mauvaises habitudes de conduite des automobilistes chinois
Les mauvaises habitudes de conduite des automobilistes chinois
Les cols blancs chinois vivent-ils plus mal que les paysans ?
Des eurodéputés réfutent Rebyia Kadeer
La France est-elle vraiment un pays romantique ?