100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.09.2009 09h38
Israël critique le rapport de l'ONU sur Gaza

Israël a condamné mardi le dernier rapport des Nations Unies sur le massacre israélien dans la bande de Gaza assiégée et a refusé de coopérer avec l'ONU sur son enquête.

"Israël ne s'est pas senti capable de coopérer avec la mission de collecte des données car son mandat était clairement partial", a indiqué un communiqué publié sur le site Internet du ministère des Affaires étrangères.

La mission de l'ONU sur le conflit à Gaza, menée par l'enquêteur, le juge Richard Goldstone, a publié un rapport mardi dans lequel elle a déclaré avoir trouvé des preuves que les forces israéliennes et palestiniennes ont toutes deux commis des "crimes de guerre" pendant le conflit qui a duré du 27 décembre 2008 au 18 janvier 2009.

L'enquête de l'ONU a conclu qu'"Israël a commis des actions équivalant à des crimes de guerre, peut-être même des crimes contre l'humanité" pendant ses opérations militaires à Gaza, et que les groupes armés palestiniens ont également commis des crimes de guerre et peut-être des crimes contre l'humanité en tirant des roquettes sur Israël.

"Le mandat de la mission et la résolution l'établissant préjugent du résultat de toute enquête, légitiment l'organisation terroriste du Hamas et méprisent la stratégie délibérée du Hamas d'utiliser les civils palestiniens comme couverts pour lancer des attentats terroristes", a souligné le ministère des Affaires étrangères dans son communiqué.

L'armée israélienne estime à 1.166 le nombre de Palestiniens tués pendant son offensive contre l'enclave contrôlée par le Hamas, dont 295 civils, alors que la partie palestinienne affirme que 1. 417 Palestiniens ont été tués, dont 926 civils.

L'ONU, les Palestiniens et les groupes des droits de l'Homme accusent l'armée israélienne d'avoir commis des crimes de guerre pendant l'opération, crimes comprenant les attaques menées contre les installations de l'ONU, le personnel médical et les immeubles, les infrastructures civils ou non et l'emploi d'armes contenant du phosphore.

Cependant, Israêl insiste sur le fait qu'il n'a pas violé les lois internationales, même si les forces israéliennes de défense examinent actuellement environ 100 plaintes déposées par différents groupes concernant la conduite des forces israéliennes pendant l'opération sur Gaza.

"Alors que la plupart de ces enquêtes sont closes car les allégations se sont avérées sans fondement, 23 enquêtes criminelles ont été ouvertes et sont en cours", a ajouté le communiqué.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Vérificateurs: les fonds destinés à la reconstruction après le séisme ont été dépensés à bon escient
Le nombre de commerçants en ligne dépasse 63 millions en Chine
La Chine montre de plus en plus d'assurance en soi
La Réunion annuelle du Forum de Davos – une plate-forme qui permet à l'Afrique d’attirer les investisseurs chinois
Les cols blancs chinois vivent-ils plus mal que les paysans ?