100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.09.2009 10h42
ONU : Obama marquera un retour symbolique des Etats-Unis au multilatéralisme (AVANT PAPIER)

L'Assemblée générale des Nations Unies a ouvert mardi sa 64e session à New York, où un Barack Obama actif marquera le retour symbolique des Etats-Unis au multilatéralisme, après des années de latéralisme manifesté par son précécesseur George W. Bush.

Mardi prochain, M. Obama doit prononcer un discours à la tribune de l'ONU lors de l'ouverture d'un sommet sur le changement climatique, convoqué par le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, un sommet visant à mobiliser "la volonté et la vision politique nécessaires" pour tenter d'arracher un accord sur les émissions de gaz à effet de serre lors de la Conférence de l'ONU à Copenhague, prévue du 7 au 18 décembre prochain.

Mercredi prochain, M. Obama doit s'adresser à l'Assemblée générale lors de la première journée du débat annuel de l'instance onusienne, où les représentants des 192 Etats membres de l'ONU doivent prendre parole autour du thème du "Renforcement du multilatéralisme et du dialogue entre civilisations pour la paix, la sécurité et le développement mondiaux".

Le 24 septembre, M. Obama doit présider une session extraordinaire du Conseil de sécurité de l'ONU sur la non-prolifération des armes nucléaires. Il s'agira de la première session placée sous la présidence d'un chef de l'Etat américain.

"Cette session doit se concentrer sur la non-prolifération et le désarmement nucléaire en général, non vis-à-vis d'un pays particulier", a révélé l'ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU, Susan Rice.

L'accent de cette réunion "sera mis sur le contrôle des armes et le désarmement nucléaire, le renforcerment du régime TNP (Traité de non-prolifération nucléaire), la lutte contre tout trafic et la sécurisation des matériels nucléaires", a expliqué la diplomate américaine.

Les Etats-Unis ont déjà élaboré un projet de résolution de l'ONU appelant toutes les puissances nucléaires à travailler vers un "désarmement général et total sous un contrôle international strict et efficace".

Ce projet de résolution a été considéré comme une autre modification de la politique américaine, l'administration Bush ignorant les engagements au désarmement nucléaire pris par les précédents hôtes de la Maison Blanche.

Lors de son séjour à New York, M. Obama doit par ailleurs inviter à un déjeuner les chefs d'Etat ou de gouvernement des pays d'Afrique sub-saharienne, pour discuter d'un "partenariat du 21e siècle visant à renforcer le développement socio-économique en Afrique".

Il s'agit de la première participation de M. Obama à une assemblée de l'ONU après son accession au pouvoir en janvier dernier. Aux yeux des analystes, sa présence marque un retour symbolique de l'oncle Sam au multilatéralisme, après les années de la politique unilatéraliste pratiquée par George W. Bush.

"C'est une opportunité pour les Etats-Unis de souligner la valeur que nous avons constatée dans cette institution, ainsi que les domaines importants où nous souhaitons et attendons une amélioration de sa performance", a commenté Mme Rice.

Pour elle, les activités de M. Obama "se conforment pleinement au ré-engagement actif des Etats-Unis dans cette institution et d'autres institutions multilatérales".

A propos de la relance des négociations de paix entre Palestiniens et Israéliens, on attend depuis certains temps des arrangements de l'administration Obama en vue de la tenue d'une rencontre tripartite en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, et même de l'annonce de la reprise de ces négociations.

Or, cette attente s'atténue en raison d'un différend sur la colonisation israélienne en Cisjordanie. La semaine dernière, l'Etat hébreu a approuvé la construction de 455 logements dans des colonies juives en Cisjordanie occupée, malgré la ferme opposition de la communauté internationale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Vérificateurs: les fonds destinés à la reconstruction après le séisme ont été dépensés à bon escient
Le nombre de commerçants en ligne dépasse 63 millions en Chine
La Chine montre de plus en plus d'assurance en soi
La Réunion annuelle du Forum de Davos – une plate-forme qui permet à l'Afrique d’attirer les investisseurs chinois
Les cols blancs chinois vivent-ils plus mal que les paysans ?