100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 21.09.2009 08h07
Obama : l'abandon du plan antimissile n'a rien à voir avec la Russie

Le président américain Barack Obama a justifié dimanche a sa nouvelle politique antimissile en Europe, soulignant que cette décision n'a rien à voir avec la Russie.

"Nous avons pris une décision sur le meilleur moyen de protéger le peuple américain ainsi que nos troupes en Europe et nos alliésÉ, a déclaré M. Obama dans une interview accordée à CNN.

"Si son sous-produit est que les Russes se sentent un peu moins paranoïde et sont maintenant prêts à travailler de façon plus efficace avec nous pour faire face aux menaces comme les missiles ballistiques de l'Iran ou au développement nucléaire en Iran, vous savez, c'est alors un bonus", a indiqué Obama.

Obama a annoncé jeudi l'abandon du programme de bouclier antimissile en Europe de l'Est tout en prônant une approche progressive et d'adaptation.

Selon des officiels améiricains, l'administration Obama préfèrent plutôt les missiles Patriot et les missiles SM-3 capables d'intercepter les missiles ennemi.

Le secrétaire à la défense Robert Gates a affirmé jeudi, lors d'une conférence de presse, que le système SM-3 serait déployé sur navire et avant 2015, sur terre.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Quatre nouvelles condamnations pour des attaques à la seringue à Urumqi
Les salaires des dirigeants des entreprises d'Etat chinoises vont être encadrés
Le PCC adopte une nouvelle mesure pour combattre la corruption
Développement du Grand Paris : un projet qui comblera le rêve des Français
La Chine montre de plus en plus d'assurance en soi