100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 30.09.2009 09h32
Guinée : lourd bilan pour dire "non" à la junte (SYNTHESE)

Une tuerie a eu lieu lundi dans la capitale guiéenne suite à un meeting organisé par les forces vives de la nation (société civile, syndicats et parti politiques) dans le plus grand stade de Conakry pour dire "non" à l'éventuelle candidature du chef de la junte au pouvoir en Guinée, le capitaine Moussa Dadis Camara, à l'élection présidentielle de janvier prochain.

Le bilan de ce carnage s'est alourdi à plus de 150 morts selon la source hospitalière et de plusieurs blessés, dont les deux anciens Premier ministres du pays: Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo.

En effet, malgré l'interdiction de cette manifestation annoncée sur les ondes de la Radio-Télévision nationale par le gouvernement guinéen dimache soir, la population a bravé l'interdit.

Très tôt ce lundi, une foule de plus de 50.000 personnes ont déferlé vers le stade ou provenance de tous les quartiers de la capitale devant ce nombre improssionnant, les forces de l'ordre ( police, gendarmerie et militaires) ont chargés pour tuer à bout portant les manifestants déjà présents sur le stade.

"A bas l'armée et word escroc", a-t-on constaté sur des pancartes.


[1] [2]

Source: xinhua

Commentaire
où est obama dans tous ses conneries? il faut utiliser la force pour le déloger le plus t?...
slt pour la situation actuelle en guinée,il faut que la population continue cette manifest...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
181 étrangers participeront au défilé consacré à la célébration de la Fête nationale
Le Premier ministre chinois se rendra en RPDC en octobre
Le développement de la Chine donne de l'espoir à l'Afrique
Sommet du G20 : pas de perdant ni de gagnant
Pourquoi la Chine a-t-elle pu échapper à la « théorie de l'écroulement » ?