100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.10.2009 10h51
Rencontre du vice-président chinois et du président de la CE pour discuter des relations bilatérales

Le vice-président chinois Xi Jinping s'est entretenu jeudi à Bruxelles avec le président de la Commission européenne José Manuel Barroso des relations bilatérales et ils e sont engagés à renforcer la coopération entre les deux parties.

M. Xi, ayant félicité M. Barroso pour sa réélection à la tête de la CE, a déclaré que la Chine appréciait ses efforts menés au cours des cinq dernières années pour soutenir le développement du partenariat global et stratégique entre la Chine et l'Union européenne.

La Chine est également convaincue que les relations bilatérales continueront de progresser d'une manière saine et stable au cours du nouveau mandat de M. Barroso, a indiqué le vice- président.

La Chine et l'UE, qui ont créé un cadre de coopération large à plusieurs niveaux, se sont imposées comme deux forces importantes pour contribuer à façonner l'avenir de l'organisation internationale dans un monde multipolaire, a dit M. Xi.

Le vice-président chinois a présenté une proposition en trois points pour renforcer encore davantage les relations entre la Chine et l'UE.

Premièrement, adhérer fermement à l'orientation stratégique de leurs relations bilatérales. Promouvoir le développement du partenariat global et stratégique entre la Chine et l'UE sert l' intérêt commun des deux parties et constitue un choix judicieux profitable aux populations de Chine et de l'UE ainsi que de la communauté internationale dans son ensemble.

Deuxièmement, adhérer en toutes choses aux principes du bénéfice mutuel et de la coopération gagnant-gagnant. Les deux parties doivent réfléchir à des moyens tangibles de gérer les désaccords de manière appropriée, de favoriser de nouvelles coopérations, et d'enrayer avec fermeté la résurgence des protectionnismes en matière de commerce et d'investissement, a expliqué M. Xi. Troisièmement, adhérer en toutes choses aux principes d'égalité et de confiance mutuelle. Les relations sino-européennes pourront venir à bout de nombreux obstacles et réaliser de grands progrès à condition que les deux parties restent attachées aux principes de « respect et de confiance mutuels, de discussions sur un pied d'égalité, et de recherche d' un terrain d'entente en mettant de côté les divergences », a commenté M. Xi.
Il est aussi important de garder à l'esprit l'intérêt général des relations bilatérales et de respecter les grandes préoccupations de l'autre partie, a-t-il dit.

La Chine est prête à travailler avec l'UE pour faire des relations sino-européennes un modèle de coexistence pacifique et d' échanges amicaux entre les pays qui transcende les différences de civilisations, de systèmes sociaux et de modèles de développement,a-t-il ajouté.

M. Barroso a présenté ses félicitations à la Chine pour le succès des célébrations impressionnantes de la fête nationale chinoise le 1er octobre, exprimant son admiration pour les accomplissements de la Chine au cours des 60 dernières années.

Les relations sino-européennes ont connu des progrès remarquables, a-t-il déclaré, ajoutant que ces cinq dernières années avaient été marquées par de fréquentes rencontres de haut niveau, par des échanges personnels et culturels fructueux, et par un développement rapide de la coopération économique et commerciale.

La Chine et l'UE se sont trouvées de plus en plus de positions communes sur les questions internationales, y compris la crise financière mondiale et les changements climatiques, les deux parties s'opposant au protectionnisme et défendant un ordre mondial juste, a poursuivi M. Barroso.

Au cours des cinq prochaines années, l'UE continuera de développer et de soutenir le partenariat global et stratégique entre l'UE et la Chine, et s'efforcera d'aplanir les différends dans un esprit de maturité et de responsabilité afin de développer encore davantage les relations bilatérales, a-t-il annoncé.

M. Xi est arrivé mercredi à Bruxelles pour une visite officielle en Belgique, première étape de sa tournée dans cinq pays européens. Il doit également se rendre en visite en Allemagne, en Bulgarie, en Hongrie et en Roumanie.


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
181 étrangers participeront au défilé consacré à la célébration de la Fête nationale
Le Premier ministre chinois se rendra en RPDC en octobre
Le développement de la Chine donne de l'espoir à l'Afrique
Sommet du G20 : pas de perdant ni de gagnant
Pourquoi la Chine a-t-elle pu échapper à la « théorie de l'écroulement » ?