100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.10.2009 11h17
Afghanistan : la décision d'Obama beaucoup plus complexe que l'envoi ou non de troupes (responsable)

La décision attendue du président américain Barack Obama sur la stratégie afghane porte sur des questions "beaucoup plus complexes" que la décision d'envoyer ou non des troupes supplémentaires, a indiqué un aide du président dimanche sur la chaîne CNN.

Prendre une telle décision exige des réponses à "une série de question" et M. Obama ne se "précipitera pas pour prendre une décision sans poser des questions et contester les hypothèses", a indiqué le secrétaire général de la Maison Blanche, Rahm Emanuel.

"Le président pose les questions qui n'ont jamais été posées sur le plan civil, le plan politique, le plan militaire et le plan stratégique", a-t-il précisé.

M. Emanuel a indiqué que l'administration Bush ne s'était pas pas posée de telles questions cruciales, et avait laissé l'administration Obama repartir de zéro et la guerre en Afghanistan s'aggraver.

Pour les dirigeants afghans, la questions d'Obama serait: "Avez vous un partenaire afghan crédible pour ce processus qui peut offrir la sécurité et le type de services dont le peuple afghan a besoin?", a précisé M. Emanuel.

M. Emanuel a souligné qu'il serait "irresponsable de prendre une décision sur le nombre de soldats sans avoir effectué une analyse poussée pour savoir s'il y a vraiment un partenaire afghan prêt à remplir l'espace que les troupes américaines créeraient".

Dans une interview séparée accordée à la CNN depuis l'Afghanistan, John Kerry, président de la commission des affaires étrangères du Sénat américain, partage son opinion.

"Avant que le président ne prenne une décision sur le nombre de troupes, je crois qu'il est crucial pour nous d'être convaincus que les efforts de réforme qui sont absolument obligatoires au sein du gouvernement auront lieu et seront pleinement mis en oeuvre", a déclaré M. Kerry, qui effectue une visite en Afghanistan.

Il a également affirmé que le succès américain en Afghanistan ne serait pas déterminé par les objectifs militaires.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Foire du Livre de Francfort : débat animé sur le « Modèle chinois »
Procès des émeutes du Xinjiang
Conviction et scepticisme sur l'IBED
Polémique autour de la nomination de Jean Sarkozy à la tête de l'EPAD
Le protectionnisme de l'UE contre la Chine s'aggrave et devient de plus en plus sérieux