100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.10.2009 08h14
L'Iran va donner sa réponse au projet d'accord de l'AIEA dans les prochains jours

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, a indiqué lundi que l' Iran considère actuellement deux options pour fournir de combustible au réacteur de recherche de Téhéran et prendra sa décision dans les prochains jours, a rapporté l'agence de presse officielle IRNA.

L'Iran pourrait acheter de combustible pour le réacteur nucléaire de recherche de Téhéran ou envoyer son uranium appauvri à d'autres pays pour l'enrichir, a expliqué M. Mottaki.

L'Iran adoptera une de ces deux options dans les prochains jours, a expliqué M. Mottaki pendant le Salon de la presse et des médias à Téhéran.

Interrogé sur la politique future du pays concernant ses activités nucléaires, il a déclaré que « les activités nucléaires pacifiques et légales de l'Iran se poursuivront à l'avenir et n' ont rien à voir avec la livraison de combustible au réacteur de Téhéran », selon IRNA.

Mercredi, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a remis une proposition, qui préconise l'envoi d'une grande partie de l'uranium iranien existant vers la Russie et la France, où il pourra être transformé en combustible d'une pureté de 20 %.

L'uranium enrichi le plus élevé sera renvoyé en Iran où il sera utilisé dans le réacteur de recherche de Téhéran pour la fabrication de radio-isotopes médicaux.

« Le représentant iranien auprès de l'AIEA, Ali Soltanieh, a indiqué vendredi à Téhéran : « Nous sommes en fait en train de travailler sur tous les détails de cette proposition, des aspects techniques à toutes les autres dimensions ».

L'Iran est capable d'enrichir l'uranium d'une pureté de 20 %, mais préfère l'acheter aux pays étrangers, a-t-il expliqué.

L'officiel iranien a expliqué qu'il informera Mohamed ElBaradei, directeur général de l'AIEA, de l'évaluation iranienne de la proposition la semaine prochaine dès qu'il rentrera à Vienne.

L'AIEA a fixé au 30 octobre l'échéance pour que l'Iran réponde à sa proposition.

Les Etats-Unis ont officiellement informé l'AIEA qu'ils soutiennent la proposition qui prévoit l'enrichissement de l'uranium iranien à l'étranger.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un système de service public de vélo sera établi à Wuhan
Un conseiller d'Etat chinois reçu par le président français
L'élection de Jean Sarkozy en tant qu'administrateur de l'EPAD suscite controverse et suspicion
Chine : l'achat de logements empêche la consommation
L''antidumping' porte préjudice à qui ?