100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.10.2009 08h46
Fin de la visite des inspecteurs internationaux au 2e site nucléaire iranien

Un responsable parlementaire iranien a annoncé lundi que l'équipe d'inspecteurs dépêchée par l' Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) avait achevé sa visite du site d'enrichissement d'uranium récemment dévoilé par l' Iran, rapporte l'agence locale ISNA.

"Les inspecteurs de l'agence ont fini leur travail sur le site (d'enrichissement d'uranium) de Fordo", a déclaré Alaeddin Boroujerdi, président de la commission parlementaire iranienne sur la sécurité nationale et la politique étrangère, cité par l'agence.

"Leur mission était limitée à l'inspection de Fordo", a-t-il dit, ajoutant qu'il était normal qu'ils quittent Téhéran une fois leur mission remplie.

Quatre inspecteurs de l'AIEA sont arrivés dimanche matin à Téhéran pour examiner le site d'enrichissement d'uranium iranien nouvellement découvert près de la ville de Qom dans le centre du pays.

L'Iran a confirmé le mois dernier qu'il édifiait une nouvelle centrale d'enrichissement d'uranium près de Qom. En réponse, l' AIEA a demandé à Téhéran de lui fournir dès que possible des informations détaillées sur ce nouveau site nucléaire et de l' autoriser à y accéder.

Les dirigeants des États-Unis, de France et de Grande- Bretagne ont condamné l'acte de tromperie qu'aurait commis l'Iran selon des accusations de la communauté internationale, en dissimulant des activités secrètes sur ce nouveau site nucléaire.

Lors d'une réunion entre l'Iran et des hauts représentants des États-Unis, de Russie, de Chine, du Royaume-Uni, de France et d'Allemagne le 1er octobre à Genève en Suisse, la négociateur en chef iranien sur le nucléaire Saïd Jalili a promis que Téhéran ouvrirait prochainement son site près de Qom aux inspecteurs de l' ONU.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un système de service public de vélo sera établi à Wuhan
Un conseiller d'Etat chinois reçu par le président français
L'élection de Jean Sarkozy en tant qu'administrateur de l'EPAD suscite controverse et suspicion
Chine : l'achat de logements empêche la consommation
L''antidumping' porte préjudice à qui ?