100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 29.10.2009 07h49
Obama signe la loi sur la défense, donne le coup d'envoi à la transition des dépenses militaires

Le président américain Barack Obama a signé mercredi une loi de finances pour la défense, d'un montant de 680 milliards de dollars, marquant une transition dans les objectifs auxquels seront consacrées les dépenses militaires en passant d'une stratégie conventionnelle à une gestion de conflits à petite échelle.

M. Obama a apposé sa signature lors d'une cérémonie dans la roseraie de la Maison Blanche.

Cette législation permet également au Pentagone d'étendre des activités de renseignement.

Parmi le total du budget accordé par cette loi, 550 milliards de dollars seront affectés au Pentagone et aux programmes de sécurité nationale du département de l'Énergie, tandis que les 130 milliards restants seront utilisés pour soutenir les efforts de guerre en Irak et en Afghaistan.

Cette loi sonne le glas de projets à gros budgets portant sur des armes de guerre conventionnelles, tels que le chasseur F-22, l' hélicoptère présidentiel VH-71 ou encore l'avion cargo C-17.

En revanche, des programmes destinés aux conflits de petite échelle recevront des financements accrus, ce qui inclut entre autres des véhicules résistants aux mines, des drones (avions sans pilote), et des navires destinés aux combats côtiers.

Toutefois, M. Obama n'a pas obtenu toutes les coupes budgétaires qu'il souhaitait inclure dans cette loi.

Il avait menacé de ne pas signer la loi si celle-ci maintenait le financement d'un moteur supplémentaire pour le chasseur F-35. Toutefois, le Congrès a voté en faveur du financement de ce projet, inclus dans la loi qu'il a signée.

Cette loi inclut également une loi controversée sur la prévention des crimes de haine, également surnommée loi Matthew Sheppard en référence à un adolescent du Wyoming assassiné en 1998 parce qu'il était homosexuel.

Cette loi offre un soutien supplémentaire aux autorités policières et judiciaires locales pour poursuivre les crimes violents motivés par la religion, la couleur de peau, le sexe ou l' orientation sexuelle de la victime.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Première publication en Chine du salaire moyen des entreprises privées
Survenance du pic de propagation de la grippe saisonnière à Beijing
Pourquoi certains emplois sont plus demandés que d'autres
Nicolas Sarkozy brandit "la Douce France" comme étendard de l'identité nationale
L'élection de Jean Sarkozy en tant qu'administrateur de l'EPAD suscite controverse et suspicion