100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.11.2009 08h57
Confrontés à la situation la plus difficile de leur histoire, les Palestiniens regrettent Arafat (PAPIER GENERAL)

Les Palestiniens ont commémoré mercredi le cinquième anniversaire de la mort de leur dirigeant Yasser Arafat, dans un contexte politique et social très dur lié principalement à leurs divisions internes et aux obstacles à la création d'un État palestinien indépendant.

M. Arafat, décédé d'une maladie mystérieuse dans un hôpital parisien le 11 novembre 2004, est considéré comme un symbole de la lutte des Palestiniens pour l'indépendance. Il était devenu le premier président élu de l'Assemblée nationale palestinienne (ANP) depuis janvier 1996.

Mercredi, des dizaines de milliers de Palestiniens se sont rassemblés en Cisjordanie en mémoire du décès de M. Arafat, ses partisans agitant des portraits du regretté dirigeant et des kofeya, foulard palestinien blanc et noir. Dans la bande de Gaza en revanche, le mouvement Hamas au pouvoir a interdit toute manifestation populaire.

Les Palestiniens se souviennent de feu M. Arafat avec regret en particulier dans le contexte actuel de scission entre le Fatah, qui contrôle la Cisjordanie, et le Hamas, qui dirige la bande de Gaza.

Selon une enquête récente, une grande majorité de Palestiniens sont nostalgiques de leur ancien dirigeant et attribuent à son absence la dégradation des relations inter-palestiniennes qui a provoqué cette division, la plus grave de leur histoire. De nombreux Palestiniens à Gaza et en Cisjordanie estiment que si M. Arafat vivait toujours, les Palestiniens ne se seraient jamais divisés, et le Hamas entretiendrait de meilleures relations avec le Fatah grâce au charisme imposant du dirigeant.


Selon Awad Jarour, un salarié à Ramallah âgé de 42 ans, les Palestiniens voient dans M. Arafat "un symbole de la cause palestinienne", et d'ajouter qu'"Arafat a porté la cause palestinienne à bout de bras pendant plus de cinq décennies depuis l'éclatement de la révolution palestinienne moderne ".


[1] [2] [3] [4]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois rencontre le chef de l'Etat malaisien pour discuter des relations bilatérales
La Chine augmente les prix de l'essence et du diesel
L'Occident n'est pas qualifié pour demander à l'Afrique de se méfier de la Chine
Le voyage du président Obama en Chine fait souffler un vent nouveau
La 'culture chinoise' aux yeux d'un étranger
La vente par la France de 36 Rafale au Brésil connaît des difficultés
La Chine doit-elle vendre ses matières premières à bas prix ?