100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 17.11.2009 08h25
Six membres de l'ASEAN envisagent de supprimer leurs droits de douane dès janvier 2010

Six des pays membres de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (ASEAN) ont décidé de supprimer leurs droits de douane pour toutes les marchandises à partir du 1er janvier 2010, selon un communiqué rendu public lundi par le secrétariat de l'ASEAN.

Les six pays sont Bruneï, l'Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour et la Thaïlande, qui poursuivent des efforts de libéralisation depuis l'introduction de la zone de libre-échange de l'ASEAN en 1992.

"C'est définitivement une occasion pour l'ASEAN de célébrer", a estimé Surin Pitsuwan, secrétaire général de l'ASEAN.

Cela démontre que l'ASEAN avance sur les rails de la libéralisation douanière malgré la lutte mondiale contre une tendance croissante au protectionnisme.

Sur la facilitation commerciale, l'ASEAN exerce des efforts maximaux dans le développement d'un référentiel commercial de l'ASEAN, qui sera un inventaire dynamique et un point de référence unique fournissant ses informations actualisées concernant les mesures douanières et non douanières appliquées sur les produits entrés, existant et transitant dans un pays.

Dans le but de surveiller l'application de l'Accord sur le commerce de marchandises de l'ASEAN, la Commission consultative conjointe de la facilitation commerciale de l'ASEAN, qui comprend des responsables venus des domaines du commerce, des douanes, des normes et de la conformité, des transports ainsi que des mesures sanitaires et phytosanitaires, a été approuvée.

Le PIB de l'ASEAN s'est élevé à 1.504 milliards de dollars en 2008, près de deux fois plus que celui de 2003, alors que les échanges commerciaux de l'ASEAN étaient de 1.710 milliards de dollars en 2008, contre 824 milliards de dollars en 2003. Les investissements directs étrangers dans la région sont passés de 24 milliards de dollars en 2003 à 60 milliards de dollars en 2008.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois appelle à la réforme de l'APEC pour renforcer l'efficacité de la coopération
La réévaluation du Renminbi pourrait peut-être empêcher le redressement de l'économie mondial
Un heureux présage pour le développement des relations sino-américaines
Présence de la Chine en Afrique : inquiétude pour l'Occident et espérance pour les pays africains
France : réchauffement timide de l'industrie, mais beaucoup de soucis encore
Les répercussions de l'affaire Jean Sarkozy
L'Occident n'est pas qualifié pour demander à l'Afrique de se méfier de la Chine