100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 17.11.2009 09h23
La Réserve fédérale veillera à maintenir un dollar fort, et met en garde contre les difficultés économiques encore à venir

Le président de la Réserve fédérale américaine (Fed, banque centrale), Ben S. Bernanke, a mis en garde lundi qu'en dépit de l'amélioration de la situation financière, des difficultés économiques considérables subsistaient.

« Je prévois le maintien d'une croissance économique modérée pour l'année prochaine », a-t-il dit. « La demande finale montre des signes de rétablissement, soutenue par l'amélioration générale de la situation financière ».

« De plus, l'impact bénéfique du cycle des stocks sur la production devrait se poursuivre encore un peu. L'immobilier connaît des difficultés importantes, à commencer par le nombre élevé de saisies, mais l'investissement résidentiel devrait afficher une croissance légèrement positive l'année prochaine, sortant ainsi de la mauvaise passe qu'il a connu ces dernières années », a estimé le gouverneur de la Fed.

Le secteur manufacturier s'est récemment développé et devrait être soutenu par le maintien d'une reprise robuste sur les marchés émergents et en particulier en Asie, a-t-il dit.

« Avec la consolidation de la reprise, le regain de confiance des entreprises et le faible coût du capital pour les compagnies ayant accès aux marchés boursiers devraient susciter une hausse de la consommation des entreprises en termes d'équipements et de logiciels, un domaine dans lequel des signes de stabilisation sont déjà perceptibles », a dit M. Bernanke.

M. Bernanke a toutefois mis en garde contre la persistance d' éléments négatifs, notamment en termes d'accès aux prêts bancaires et de marché de l'emploi, qui « pourraient bien empêcher l' expansion d'être aussi solide qu'on le souhaiterait ».

« Nous voyons déjà les premiers signes de cette reprise, et la plupart des analystes tablent sur une nouvelle croissance modérée au quatrième trimestre », mais « l'évolution de l'économie et 2010 et après reste encore très incertaine », a-t-il ajouté, soulignant que « de nouveaux reculs restent possibles ».


[1] [2]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois appelle à la réforme de l'APEC pour renforcer l'efficacité de la coopération
La réévaluation du Renminbi pourrait peut-être empêcher le redressement de l'économie mondial
Un heureux présage pour le développement des relations sino-américaines
Présence de la Chine en Afrique : inquiétude pour l'Occident et espérance pour les pays africains
France : réchauffement timide de l'industrie, mais beaucoup de soucis encore
Les répercussions de l'affaire Jean Sarkozy
L'Occident n'est pas qualifié pour demander à l'Afrique de se méfier de la Chine