100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.12.2009 08h21
Le parlement libanais commence à examiner la déclaration du nouveau gouvernement

Le parlement libanais a lancé mardi trois jours de consultations pour discuter de la déclaration du gouvernement après lesquels un vote de confiance sera organisé.

Soixante-cinq députés du parlement (qui en compte 128) pourront s'exprimer pendant les trois jours de processus de vote de confiance.

Le vote, qui aura lieu jeudi, décidera du destin du gouvernement formé en novembre après près de cinq mois d'impasse politique.

« Le cabinet fait face au test de confiance du peuple », a déclaré le Premier ministre Saad Hariri avant de lire la déclaration politique du cabinet. Il a souligné « l'unité et l' autorité de l'Etat ainsi que la seule autorité sur tous les dossiers liés à la politique générale du pays ».

Le gouvernement d'unité nationale libanais a voté la semaine dernière pour ratifier officiellement sa déclaration politique.

La déclaration, qui sert de programme politique du cabinet libanais, doit faire face à une objection et à quatre réserves concernant sa sixième clause, qui permet au groupe chiite Hezbollah de garder ses armes.

D'après la déclaration, « le gouvernement affirme le droit du Liban, de son peuple, de son armée et de la résistance de libérer ou de reprendre les fermes de Shabaa, Kfar Shouba Hills, et de la partie libanaise de la ville frontière de Ghajar, afin de défendre le Liban contre toute agression et confirmer le droit du Liban à l' eau par les moyens légitimes disponibles ».

Cette même déclaration indique que le gouvernement respecte la Résolution 1701 de l'ONU qui a mis fin à la guerre de 2006 contre Israël. La résolution demande le désarmement du Hezbollah.

Cependant, le Hezbollah a fait clairement fait savoir que ses armes ne sont pas sujettes à discussion. Le groupe possède à ce jour deux portefeuilles au sein du cabinet.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a déclaré lundi que « le gouvernement libanais et le Hezbollah ne deviennent plus qu'un et qu'ils souffriront des conséquences de toute violation contre Israël ».

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: ouverture de la Conférence nationale sur le travail économique
La conférence de Copenhague tente de conjuguer les efforts pour lutter contre le changement climatique (AVANT PAPIER)
Chine : il est indispensable que le travail soit vraiment rémunéré
Croissance à contre-courant des investissements chinois à l'étranger
La crise financière de Dubaï produit des effets limités sur la Chine
La crise de la dette de Dubaï : qui court le plus grand risque ?
Les taxes commerciales imposées du fait des surcapacités de production chinoises ne sont qu'une « excuse »