100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 17.12.2009 09h26
Le gouvernement hondurien de facto annonce son retrait de l'ALBA

Le gouvernement hondurien de facto a annoncé mercredi son retrait de l'Alliance bolivarienne pour les Amériques (ALBA).

Le ministre de la présidence de facto, Rafael Pineda Ponce, a indiqué que cette décision avait été prise en réunion du conseil des ministres, et qu'elle serait soumise à l'approbation du Congrès national avant d'être valide.

"Aujourd'hui (mercredi), elle sera transmise au Congrès national. Cette décision a été prise hier soir lors d'une réunion du conseil des ministres et un accord a été signé par le président (de facto) Roberto Micheletti", a indiqué M. Ponce.

Cette décision a été prise en raison du "mauvais" traitement subi par le Honduras de la part des autres pays de l'ALBA, selon M. Ponce.

Le président vénézuélien Hugo Chavez en particulier a eu "un comportement manquant de respect" au Honduras, a-t-il noté.

L'ALBA a été créée en 2004 comme une organisation parallèle à la Zone de libre échange des Amériques. Elle regroupe le Venezuela, Cuba, la Bolivie, l'Équateur, le Nicaragua, le Honduras, la Dominique, et Saint-Vincent-et-Grenadines.

Le Honduras a rejoint l'ALBA le 25 août 2008, sous la direction du président Manuel Zelaya, chassé du pouvoir par un coup d'Etat le 28 juin.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Résultat du tirage au sort des groupes pour le championnat du monde de basket-ball 2010
Hu Jintao participe à la cérémonie d'inauguration du gazoduc Chine-Asie centrale
La bulle immobilière est-elle prête à éclater en Chine ?
Relations sino-françaises 2009 : après la pluie, le beau temps
Pourquoi la Chine ne peut-elle pas produire des best-sellers connus dans le monde ?
Les automobiles chinoises luttent pour entrer sur le marché de l'Union européenne
Les « 10 commandements » pour les fonctionnaires devraient être pris au sérieux