100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 29.12.2009 09h16
Israël estime qu'une bombe ordinaire ne peut pas détruire la centrale nucléaire iranienne

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a indiqué lundi que la centrale nucléaire nouvellement dévoilée par l'Iran près de Qom peut résister à des bombes ordinaires.

"La centrale de Qom est un bunker et par conséquent résistante à des bombes ordinaires", a indiqué le quotidien local Ha'aretz qui citait les propos de Barak devant la Commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset (parlement israélien).

Le site de Qom est en construction depuis des années, a-t-il ajouté.

L'Iran a confirmé en septembre la construction d'une nouvelle centrale d'enrichissement d'uranium près de sa ville de Qom, dans le centre du pays, suscitant des inquiétudes au sein de la communauté internationale.

Le conseil des gouverneurs de l'AIEA a adopté le mois dernier une résolution à Vienne, appelant l'Iran à une "coopération totale " pour clarifier toutes les questions non-résolues relatives à son programme nucléaire et demandant à Téhéran d'interrompre la construction d'une centrale d'enrichissement d'uranium près de Qom.

Israël considère l'Iran comme une des principales menaces à sa sécurité, et s'est associé aux Etats-Unis et à d'autres pays pour accuser la République islamique de développer secrètement des armes nucléaires sous le couvert d'un projet civil, une accusation démentie fermement par l'Iran.

L'Iran a suggéré dans le passé que le Moyen-Orient soit totalement dénucléarisé, faisant allusion à Israël qui est largement soupçonné de posséder des armes nucléaires.

A la suite des situations sensibles et subtiles entre Israël et l'Iran, les analystes ont spéculé sur le scénario d'une guerre irano-israélienne.

Certains analystes ont confié à Xinhua auparavant qu'une attaque israélienne sur l'Iran pourrait être conduite par l'Armée de l'air israélienne avec l'appui de la marine de l'Etat hébreu avec potentiellement une puissance de feu supplémentaire apportée par des missiles balistiques souterrains de moyenne portée.

Ils se sont toutefois interrogés concernant une telle misssion si Israël a une puissance de frappe suffisante puisque le pays pourrait ne pas engager toute sa flotte aérienne en Iran et que l'Etat juif pourrait aussi faire face à des difficultés d'approvisionnement en kérozène pour ses avions.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wen Jiabao: la confiance, la responsabilité et la coopération primordiales dans la lutte contre la crise financière
Le Père Noël préfère le rouge chinois
« C'est maintenant ou jamais » : le marché immobilier en pleine effervescence
Volte-face difficile de la Chine au Sommet de Copenhague
La bulle immobilière est-elle prête à éclater en Chine ?
Relations sino-françaises 2009 : après la pluie, le beau temps
Pourquoi la Chine ne peut-elle pas produire des best-sellers connus dans le monde ?