100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.02.2010 11h11
Le Liban souligne le droit au retour des Palestiniens

Le président libanais Michel Sleimane a souligné vendredi la nécessité d'accorder aux Palestiniens leur "droit au retour", a annoncé son cabinet dans un communiqué.

À l'occasion de sa rencontre avec le ministre palestinien du Travail, Ahmed Majdalani, en visite au Liban, M. Sleimane a déclaré au Palais présidentiell de Baadba près de Beyrouth que son pays "a toujours défendu la cause palestinienne dans les forums internationaux".

Il a souligné la nécessité d'accorder aux Palestiniens "leur droit de retour, qui est l'un des facteurs essentiels pour parvenir à un règlement juste et durable au Moyen-Orient".

Le Liban est membre non-permanent du Conseil de sécurité des Nations unies pour un mandat de deux ans s'étendant de 2010 à 2011.

Pour sa part, M. Majdalani a émis l'espoir que les affaires liées à la vie quotidienne des réfugiés palestiniens pourraient être réglées par le dialogue libano-palestinien, soulignant le refus d'un règlement et l'adhérence au droit au retour.

Il a transmis à M. Sleimane "l'engagement des Palestiniens aux décisions du Liban, en particulier concernant les résolutions sur le dialogue national concernant les armes des Palestiniens en- dehors des camps".

M. Majdalani a également transmis les condoléances du président palestinien Mahmoud Abbas concernant les victimes du crash d'un avion éthiopien survenu lundi matin en mer Méditerranée au large du Liban.

Le gouvernement libanais a souligné la semaine dernière que la souveraineté du pays était "non-négociable" et que les factions palestiniennes en-dehors des camps de réfugiés devraient être désarmées.

Cette décision gouvernementale est survenue après que le représentant du mouvement Fatah al-Intifada au Liban Saïd Moussa eut rejeté le désarmement des activistes palestiniens en-dehors des camps de réfugiés au Liban.

Lors des sessions du Dialogue national en 2006, les parties libanaises sont tombées d'accord pour le désarmement des factions palestiniennes hors des 12 camps de réfugiés du pays, où sont enregistrées plus de 400 000 personnes déplacées.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Beijing réduit les bureaux de liaison des gouvernements locaux
La corruption dans le football dans le collimateur des autorités chinoises
Les exportations chinoises profitent au monde entier
Tennis : une défaite au goût de victoire
Qui sont les gagnants dans le jugement de l' « affaire Clearstream »
Beijing, une ville globale
A qui la marque « Cabernet » ?