Ils rentrent chez eux main dans la main
100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.02.2010 08h45
France/élections régionales : Etat des lieux et formations politiques en lice dans les régions du sud (PAPIER GENERAL)

Les formations politiques en lice dans les régions Provence Alpes-Côte d'Azur ( PACA) et Languedoc Roussillon mettent les touches finales à la constitution des listes pour les élections régionales des 14 et 21 mars prochains, dans une ambiance plutôt mouvementée et avec, pour certaines d'entre elles, des faits marquants qui défraient la chronique.

En Provence Alpes-Côtes d'Azur, le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA, extrême gauche) crée la surprise en proposant une jeune candidate voilée sur la liste du Vaucluse ( département des Bouches-du-Rhône). Ilham Moussaïd est étudiante et trésorière départementale de son parti, membre du «comité populaire» à Avignon.

Selon Olivier Besancenot, porte-parole du parti trotskiste, une femme peut être "féministe, laïque et voilée". Et «c'est l'image de notre intégration dans les quartiers", a-t-il déclaré, cité par le Figaro lors de son déplacement de campagne en Ile-de-France, où il mène la liste NPA.

Selon les observateurs, cette candidature risque toutefois de provoquer quelques fractures au sein du NPA. En 2007 au Danemark, la coalition rouge-verte avait été confrontée à cette situation en présentant une jeune femme aux législatives.

Dans la même région Provence Alpes-Côte d'Azur (PACA), le président du conseil régional, Michel Vauzelle (Parti Socialiste, ancien ministre la Justice 1992-1993) est candidat à sa succession. Il a défendu son bilan en affirmant : "il est reconnu comme excellent, par moi, par les agences de notation financière et par l'opposition tout au long de mon mandat ".

Les résultats d'une enquête d'opinion réalisée par l'Institut de Sondage d'Analyse de Marchés et d'Audiences (ISAMA) annoncent la victoire de Michel Vauzelle quelle que soit la configuration au second tour.

Par ailleurs, dans tous les départements de la région PACA, des listes Front de Gauche sont constituées, qui rassemblent le Parti Communiste, le Parti de Gauche et la Gauche Unitaire. Une alliance reconduite pour les élections régionales après celles des européennes.

Le Front de gauche avance notamment comme proposition la gratuité des trains express régionaux (TER) dans toute la région ainsi que la mise en place d'un fond régional pour la création d'entreprises.

Toujours à gauche et dans la même région, la magistrate Laurence Vichnievsky, 54 ans, actuellement avocat général près la cour d'appel de Paris, conduit la liste Europe-Ecologie en Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca).

"Nous sommes les seuls à proposer une véritable alternative avec un projet global de transformation écologique de notre environnement au sens large", a-t-elle déclaré à la presse.

Sur le plan économique, la magistrate s'est engagée à ce que la région aide les petites entreprises porteuses de projets innovants.

Les listes de droite sont également fin prête en PACA, menées par Thierry Mariani (député du Vaucluse) qui vient d'en faire la présentation à Marseille. "Nous serons les seuls à présenter la même liste, le même programme, nous n'aurons pas à faire de combines", a-t-il déclaré. Sa liste est créditée de 28%.

Âgé de 81 ans, Jean-Marie Le Pen (extrême droite) s'apprête enfin à livrer son ultime bataille politique, après trente huit ans passés à la présidence du Front National. Tête de liste dans la région PACA, il est crédité de 19% au premier tour.

En Languedoc Roussillon, autre région du sud, les remous suscités à gauche, dans les rangs du parti socialiste (PS), font l' actualité au quotidien.

Suite à des déclarations jugées "antisémites" de Georges Frêche, actuel président de la Région et candidat à sa succession à la tête d'une liste "divers gauche", le PS lui a retiré son soutien.

Le bureau national de cette formation s'est prononcé mardi pour l'investiture d'Hélène Mandroux, maire de Montpellier, à la tête d'une large liste d'union dès le premier tour.

Georges Frêche ne se laisse pas intimider pour autant et poursuit sa campagne avec le soutien d'une large majorité de militants socialistes.

Les observateurs pronostique de nombreux rebondissements suite à cet épisode, notamment à la sortie du premier tour lors des alliances et recompositions inévitables.

Seules les listes ayant obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés, peuvent se maintenir au second tour. Les listes ayant obtenu au moins 5 % ne peuvent se présenter seules ni fusionner entre elles mais elles peuvent fusionner avec celles qui ont obtenu au moins 10%.La date limite du dépôt des listes est fixée au lundi 15 février à midi pour le premier tour et au mardi 16 mars à 18 h pour le premier tour.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Beijing double ses frais de parking pour réduire les embouteillages au centre-ville
Chine : des représentants du PCC rencontrent les envoyés du dalaï lama
En dépit de sa puissance économique montante, la Chine reste lucide
Quand la construction d'une résidence a des relents d'histoire ancienne...
Les exportations chinoises profitent au monde entier
Tennis : une défaite au goût de victoire
Qui sont les gagnants dans le jugement de l' « affaire Clearstream »