100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 26.02.2010 08h46
Sarkozy au Rwanda pour une visite historique

Le président français Nicolas Sarkozy est arrivé jeudi à Kigali, la capitale rwandaise. Il s'agit de la première visite d'un dirigeant français dans ce pays d'Afrique depuis 25 ans environ trois ans après la rupture des relations diplomatiques entre les deux parties au sujet du génocide de 1994.

Le président français a rendu hommage aux victimes du génocide au mémorial érigé en leur mémoire avant de rencontrer son homologue rwandais Paul Kagame.

Les relations entre Kigali et Paris ont été tendues pendant des années en raison de l'accusation rwandaise estimant que la France avait joué un rôle dans le génocide de 1994, qui avait vu le massacre de 800 000 personnes, essentiellement des Tutsis, ethnie minoritaire, et des Hutus modérés.

La visite de Sarkozy est aussi la première d'un président français depuis le génocide.

La tension a culminé avec la rupture des liens diplomatiques il y a trois ans, suite à la décision d'un juge français d'inculper l'entourage de Kagame pour implication dans l'assassinat du président rwandais Paul Juvenal Habyarimana.

Les relations diplomatiques ont été rétablies l'année dernière.

Plus tôt dans la journée, Sarkozy a fait une escale non prévue au Mali pour rencontrer l'otage français libéré Pierre Camatte à Bamako, la capitale malienne, après la visite au Gabon mercredi.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : publication du premier volume des oeuvres choisies de Jiang Zemin en cinq versions étrangères
A l'approche des sessions annuelles de la CCPPC et de l'APN, les citoyens chinois font part de leurs suggestions
L'agitation récente en Afrique de l'Ouest est due à une ingérence occidentale
Consommation des produits de luxe : changer la « demande extérieure » en demande intérieure
Relations sino-africaines : « The Dragon's Gift: The Real Story of China in Africa »
Pour pallier la pénurie de la main-d'œuvre, il est nécessaire d'améliorer la qualité d'emploi
Fin d'un déficit qui a duré une dizaine d'années