100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.03.2010 08h15
France : la tempête Xynthia fait entre 45 et 50 morts et de nombreux dégâts (PAPIER GENERAL)

La violente tempête qui a balayé le nord-ouest et le centre de la France dans la nuit de samedi à dimanche a fait entre 45 et 50 morts selon des estimations communiquées par le ministère de l'Intérieur dimanche soir.

Dans toute la France, un million de foyers ont été privés d'électricité. La région de la Vendée est la plus touchée, suite à la rupture d'une digue. On y dénombre au moins 22 morts.

Selon la Sécurité civile, "le bilan évolue de minute en minute avec l'avancée des recherches et est susceptible de s'alourdir avec nos reconnaissances plus en avant à l'intérieur des terres dans les maisons, dans les parkings (...)".

Le président français Nicolas Sarkozy se rendra lundi dans la matinée en Charente-Maritime et Vendée, régions les plus touchées. Il a demandé au gouvernement d'agir "sans attendre" et de faire en sorte que les mesures de solidarité puissent "intervenir dans les meilleurs délais au profit des populations et collectivités sinistrées".

Le Premier ministre français François Fillon a tenue une réunion de crise dimanche soir.

"C'est donc une catastrophe nationale et mes premières pensées vont donc aux familles des victimes auxquelles je veux présenter les condoléances du gouvernement et de la nation", a-t-il déclaré à l'issue de la réunion.

M. Fillon a annoncé que les arrêtés de catastrophe naturelle seront publiés "dans 48 heures", pour faciliter l'indemnisation des sinistrés. Le gouvernement débloque un million d'euros d'aide d'urgence. Il va mettre sur pied un plan de reconstruction et de renforcement des digues.

La tempête Xynthia est l'une des plus violentes depuis celle de 1999. Des rafales de vent allant jusqu'à 160 km/h ont été enregistrées samedi sur le littoral et 120 à 125 km/h à l'intérieur des terres.

Ces vents violents accompagnés de pluies diluviennes, d'une forte marée et de crues de rivières ont provoqué des inondations, des chutes d'arbres, des effondrements de toitures, des ruptures de digues.

"L'océan est entré dans les terres. J'habite dans ce département depuis plus de trente ans et, même en 1999, on n'avait jamais vécu des phénomènes de telle nature", a déclaré sur la radio France Info le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau, élu de Charente-Maritime, département fortement touché, qui a survolé dimanche les lieux en hélicoptère avec le préfet local.

Des sinistrés réfugiés sur les toits pour échapper à l'eau ont été hélitreuillés. Des rescapés trempés, en pyjama ou en robe de chambre, ont été évacués en canots de sauvetage ou en barges.

Des rescapés et des témoins ont évoqué des "mini-raz-de-marée" sur le littoral, comparable selon certains d'entre eux à un " tsunami".

Dans toute la France, un million de foyers étaient privés d'électricité dimanche matin. Selon un communiqué d'ERDF, filiale de distribution d'Électricité de France qui a mobilisé 1.500 agents. Quelque 496.000 foyers étaient encore privés de courant dimanche à 18h.

Henri Proglio, pdg du groupe EDF (Electricité de France), a indiqué dimanche que le retour à la normale pour les abonnés interviendrait "dans les 48 heures" et dans "plusieurs jours" pour les "zones les plus abîmées".

Air France annulé 70 vols sur environ 700 dimanche au départ et à l'arrivée de l'aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle, où les vents soufflaient à plus de 100 kilomètres/heure à 8h30.

Des Chutes d'arbres sur les rails et les chaussées, ont considérablement perturbé la circulation, causant jusqu'à trois heures de trains dans l'Ouest.

Le nombre de victimes rappelle la terrible tempête de décembre 1999, qui avait fait 92 morts et des dégâts estimés en dizaines de milliards de francs. La dernière tempête notable, Klaus, le 23 janvier 2009, avait fait 12 morts.

Dimanche soir à 18h, l'alerte de Météo France pour les intempéries ne concernait plus que deux départements, placés en vigilance "orange". Plus aucun département n'était en alerte " rouge", Xynthia ayant pris le chemin de la Belgique et de l'Allemagne.


[1] [2] [3]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine salue la reprise du dialogue entre l'Inde et le Pakistan
Chine : publication du premier volume des oeuvres choisies de Jiang Zemin en cinq versions étrangères
La France dans l'embarras quant à la baisse de son influence en Afrique
L'agitation récente en Afrique de l'Ouest est due à une ingérence occidentale
Consommation des produits de luxe : changer la « demande extérieure » en demande intérieure
Relations sino-africaines : « The Dragon's Gift: The Real Story of China in Africa »
Pour pallier la pénurie de la main-d'œuvre, il est nécessaire d'améliorer la qualité d'emploi