100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.03.2010 08h59
L'Iran demande une échéance pour la livraison du système russe antimissile S-300

Un député iranien a appelé les autorités militaires du pays à fixer une échéance à la Russie pour la livraison du système de défense antimissile S-300 à l'Iran, a rapporté dimanche la chaîne de télévision locale Press TV.

"Du temps a passé depuis que la Russie a signé un accord avec l' Iran pour vendre le système S-300 à la République islamique", a déclaré le vice-président du Comité national de politique étrangère et sécuritaire du parlement iranien, Hossein Sobhaninia.

"La partie russe a invoqué des raisons techniques imprécises pour justifier le retard de livraison de l'équipement de défense aérienne à la République islamique. Nous espérons que les problèmes techniques sont derrière le retard de livraison du système de défense aérienne à l'Iran, et pas d'autres problèmes", a déclaré samedi M. Sobhaninia.

Mercredi, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Lavrov, a déclaré qu'il honorera le contrat de livraison de ses systèmes de défense aérienne S-300 de pointe à l'Iran après la résolution d'une série de problèmes.

"Des choses doivent être résolues avant de pouvoir remplir ce contrat", a déclaré M. Lavrov cité par l'agence de presse Interfax lors d'une conférence de presse, sans préciser les problèmes rencontrés.

M. Lavrov a réitéré que la Russie respectera les lois nationales et les règles internationales, et ne prendra aucune mesure qui pourrait conduire à la déstabilisation d'une région quelle qu'elle soit.

L'Iran a signé un accord avec la Russie sur l'achat de systèmes S-300 en 2007, mais la Russie a repoussé la livraison des missiles anti-avion.

Le système de défense S-300 est un système mobile de pointe qui peut se déplacer à plus de 2 km/h par seconde et tirer des missiles de croisière et anti-avions à une distance de plus de 150 km.

Les Etats-Unis et Israël tentent de convaincre la Russie de ne pas vendre le système anti-missile à l'Iran car cela pourrait nuire aux tentatives de frapper les installations nucléaires iraniennes par une frappe aérienne.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Président de Toyota présente ses excuses aux consommateurs chinois
La partie continentale de Chine va ouvrir davantage son marché aux produits agricoles de Taiwan
Le projet de reprise de Hummer était voué à l'échec selon les analystes
Les rappels de véhicules Toyota nous poussent à l'introspection
Il faut faire preuve de sincérité et de bonne foi pour pouvoir réaliser la coopération internationale en matière de la sécurité de l'Internet
Pourquoi les grèves se succèdent dans le milieu du transport aérien international ?
La France dans l'embarras quant à la baisse de son influence en Afrique