100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.03.2010 09h21
Madagascar : attaque à main armée sur une route nationale (presse)

Une caravane de cinq véhicules de transport à Madagascar aurait été attaquée par des bandits à main armée dans la nuit de samedi à dimanche sur la route nationale reliant la capitale à Morondava, une ville de l'ouest du pays, ont rapporté lundi les médias malgaches.

Selon Les Nouvelles, un journal malgache publié lundi, 10 hommes munis d'armes à feu, ont attaqué à Ankazomiriotra les voitures de transport en caravane depuis Morondava en destination de Antananarivo.

Les bandits ont tiré avant le passage de leurs véhicules pour stopper les deux premiers véhicules, qui ont essayé de franchir le barrage de pierres érigé par les bandits, selon le rapport du journal.

Les balles des bandits ont atteint la portière des véhicules mais personne n'a été tué.

Les bandits se sont divisés en trois personnes par véhicules et ont menacé d'incendier les véhicules si les voyageurs ne leur donnent pas ce qu'ils veulent.

Ils ont emmené de l'argent, des bijoux et téléphones portables des voyageurs et ont puni trois hommes, qui ont osé leur répondre, en donnant à l'un d'eux un coup de couteau sur le visage et un autre coup sur la tête d'un étranger.

Les bandits ont été disparus dans la nature et restent en cavale après avoir eu leurs butins.

Aucune autre information n'est disponible pour le moment et l' affaire est déjà en main de la gendarmerie d'Ankazomiriotra, qui est descendue tout de suite sur le terrain après avoir reçu l' alerte.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Adoption de l'amendement à la Loi électorale
La Chine soutient totalement l'Accord de Copenhague
L'UE hausse le ton face au protectionnisme américain
La Chine doit-elle déplacer ailleurs le « Made in China » ?
Modèle ou pas, la Chine suit sa propre voie
Polémique en France après le passage dévastateur de la tempête Xynthia
Pourquoi l'Occident force-t-il la réévaluation du renminbi ?