100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.03.2010 09h24
Yémen : la sécurité renforcée dans les installations pétrolières et côtières par crainte de représailles d'Al-Qaïda

Le Yémen a renforcé sa sécurité dans les installations pétrolières et côtières dans six provinces afin de prévenir tout éventuel attentat de représailles susceptible d'être perpétré par la branche d'Al-Qaïda dans le pays, dont le dirigeant a été tué lors d'une frappe aérienne menée dans une province méridionale.

"Le ministre yéménite de l'Intérieur a émis des directives dans les provinces de Shabwa, d'Abyan, d'Aden, de Taiz, d'Hadramaut et d'al-Hudaydah afin de doubler leur surveillance sur la bande côtière pour saisir tout bateau suspect pouvant être utilisé par les éléments terroristes pour mener des actes de représailles", a déclaré un communiqué publié par le ministre de l'Intérieur, cité par le site internet du News Yemen.

Les agences de sécurité prendront également des mesures pour sécuriser les lignes d'aviation des avions ravitailleurs, ont rapporté des médias.

Ces mesures ont été prises deux jours après que les avions de guerre yéménites eurent frappé une cachette présumée d'Al-Qaïda dans la province d'Abyan (sud). Un jour plus tard, une frappe similaire a eu lieu dans la même province.

Mardi, les médias locaux ont rapporté que trois militants d'Al-Qaïda ont été tués dans le raid de dimanche, y compris le dirigeant de la branche du groupe dans la province d'Abyan, Jamil al-Anbari.

Le Yémen a lancé des frappes aériennes contre les repaires de la branche yéménite d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), dans les provinces méridionales de Shabwa et d'Abyan, de même que dans le district d'Arhab, au nord-est de la capitale Sanaa.

Au moins 60 militants ont été tués et une dizaine d'autres arrêtés dans les attaques lancées par le gouvernement yéménite depuis janvier.

L'AQPA, selon lequel les frappes aériennes meurtrières ont été conduites par les Etats-Unis, a revendiqué la responsabilité d'un attentat déjoué à Noël 2009, qui a tenté de faire exploser un avion américain à destination de Detroit.

Le Yémen, ancienne patrie du chef du réseau mondial Al-Qaïda, Osama Ben Laden, intensifie ses efforts pour résoudre un mécontentement au sein des séparatistes du sud et appliquer les réformes économiques après la fin de ses six années d'affrontement avec les rebelles chiites du nord.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wen Jiabao rencontre le ministre britannique des Affaires étrangères
La Chine et le Royaume-Uni vont renforcer leur dialogue stratégique
« Arrogance » des Chinois ou bien « présomption » de certains Occidentaux ?
Obama «joue avec le feu» en incitant une réévaluation du yuan
La culture d'Amflora fait beaucoup de tapage en Europe
L'UE hausse le ton face au protectionnisme américain
La Chine doit-elle déplacer ailleurs le « Made in China » ?