100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.03.2010 09h33
Oussama ben Laden ne comparaîtra jamais devant un tribunal américain (ministre américain)

Le ministre américain de la Justice Eric Holder a déclaré mardi que le chef du réseau mondial d'Al-Qaïda Oussama ben Laden ne comparaîtrait jamais devant un tribunal américain, et qu'il serait tué avant le jugement.

"La réalité est qu'on lira les droits Miranda au cadavre d'Oussama ben Laden. Il ne sera jamais traduit devant la justice américaine", a déclaré M. Holder devant une commission de la Chambre des représentants, où il a défendu sa décision de juger les présumés auteurs des attentats du 11-Septembre devant un tribunal civil, et non devant un tribunal militaire.

"Il sera tué par nous ou par son peuple, il ne sera pas donc pas capturé par nous", a estimé M. Holder, réfutant les critiques des républicains selon lesquels ben Laden bénéficiera des mêmes droits constitutionnels qu'un citoyen américain s'il est capturé et traduit devant un tribunal civil.

M. Holder a jugé qu'il était préférable de traduire les présumés terroristes devant les tribunaux civils, déclarant : "Ils ont fait leurs preuves (...), ils sont sûrs (...), nous bénéficions du soutien de nos alliés internationaux si nous traduisons ces hommes devant un tribunal fédéral".

L'administration Obama a été critiquée par le Congrès concernant le lieu et le moyen de juger le cerveau présumé du 11-Septembre Khaled Cheikh Mohammed et ses quatre complices.

Le ministre de la Justice avait estimé en novembre dernier que les cinq terroristes présumés seraient transférés de la prison militaire américaine de Guantanamo à Cuba et à New York pour comparaître devant un tribunal civil fédéral.

Le président américain Barack Obama est favorable à la traduction en justice de certains terroristes devant les tribunaux civils en tant que symbole du respect des lois, alors que certains pointent le fait que Khaled Cheikh Mohammed a la possibilité de profiter du procès pour préconiser ses points de vue politiques et les New Yorkais ont exprimé leurs inquiétudes sur la situation sécuritaire d'un tribunal qui se situe à seulement quelques quartiers du site des attaques contre le centre commercial mondial.

Khaled Cheikh Mohammed, capturé au Pakistan en 2003, est accusé d'avoir fomenté les attaques du 11-Septembre qui ont fait près de 3.000 morts et qui ont engendré les guerres en Afghanistan et en Irak, poussant l'ancien président George W. Bush à engager la lutte contre le terrorisme.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wen Jiabao rencontre le ministre britannique des Affaires étrangères
La Chine et le Royaume-Uni vont renforcer leur dialogue stratégique
« Arrogance » des Chinois ou bien « présomption » de certains Occidentaux ?
Obama «joue avec le feu» en incitant une réévaluation du yuan
La culture d'Amflora fait beaucoup de tapage en Europe
L'UE hausse le ton face au protectionnisme américain
La Chine doit-elle déplacer ailleurs le « Made in China » ?