100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.04.2010 13h51
Thaïlande : les "chemises rouges" font irruption dans le bâtiment de la Commission électorale

Plus de 200 manifestants "chemises rouges" ont fait irruption lundi après-midi dans l'immeuble abritant le principal bureau de la Commission électorale à Bangkok, avant de s'en retirer à la demande de leur direction pour une manifestation pacifique.

L'intrusion a eu lieu vers 14H00 locales après que les commissaires ne se furent pas présentés pour donner une réponse pouvant satisfaire à la demande des "chemises rouges" sur la dissolution du Parti démocrate.

Dans une émission retransmise par Redshirt TV, une représentante des "chemises rouges" a expliqué que les manifestants ont pénétré dans le bâtiment pour s'assurer de la sécurité de l'un de leurs dirigeants entré pour dialoguer avec les commissaires.

"La police nous a laissés entrer en fait", a déclaré la représentante.

Jusqu'à maintenant, aucun accrochage n'a été signalé entre les protestaires et les forces de sécurité.

Plus tôt, le chef de file des "chemises rouges", Kwanchai Praiphana, a demandé à la Commission électorale de préciser avant 14H00 locales lundi sa décision sur la dissolution du Parti démocrate.

Les "chemises rouges", réunies sous l'étendard du Front uni pour la démocratie contre la dictature (UDD), ont accusé la commission de faire deux poids deux mesures et de faire traîner de manière délibérée sa décision sur la question du Parti démocrate, un dossier qui a fait l'objet d'une enquête depuis plus d'un an par la commission.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle à une coopération antiterroriste suite aux attentats en Russie
Chine : avertissements "ignorés" avant l'inondation d'une mine de charbon au Shanxi
L'Europe fait face à de multiples difficultés pour sortir de la crise
Google a–t-il vraiment quitté la Chine ?
Visite aux Etats-Unis de Nicolas Sarkozy : une occasion pour démontrer des relations de « proches alliés »
Les entreprises chinoises ont un long chemin à parcourir avant de pouvoir être internationalisées
La visite du Président Sarkozy aux Etats-Unis est considérée comme une bonne occasion de rétablir son image