100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.04.2010 09h04
L'ONU résolue à rendre justice aux victimes du génocide au Rwanda

L'Organisation des Nations Unies (ONU) a honoré mercredi la mémoire de plus de 800.000 personnes tuées au Rwanda lors du génocide qui s'est déroulé il y a seize ans et s'est dite déterminée à leur rendre justice.

« Nos pensées vont aussi aux survivants, dont les récits accablants nous ont fait comprendre la réalité d'une tragédie qui aurait pu être évitée », a dit le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon dans un message publié à l'occasion de cette commémoration.

Entre avril et juillet 1994, environ 800.000 personnes appartenant à l'ethnie tutsie ainsi que des Hutus modérés ont été tués au Rwanda par le gouvernement de l'époque et la population prônant la suprématie de l'ethnie hutue.

« L'ONU est fermement résolue à rendre justice aux victimes du génocide et à empêcher que de telles atrocités se reproduisent », a dit M. Ban, soulignant que le « Tribunal pénal international pour le Rwanda continue de rendre la justice et de veiller à ce que les responsables de ces crimes répondent de leurs actes ».

« Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a été la première juridiction internationale à condamner des personnes responsables de génocide. Ces arrêts et les autres décisions semblables rendues par d'autres tribunaux ont envoyé un message clair à quiconque a commis ou commettrait de tels actes : leurs crimes abjects ne resteront pas impunis », a souligné le secrétaire général.

Le TPIR a récemment confirmé la peine de 15 ans d'emprisonnement infligée au chanteur rwandais, Simon Bikindi, accusé d'incitation au génocide, et condamné un ancien magistrat, Siméon Nchamihigo, à 40 ans d'emprisonnement pour sa responsabilité dans des assassinats de civils et d'incitation au génocide.

« Je salue les États Membres pour l'appui qu'ils continuent de fournir au Tribunal et les engage à continuer de lui prêter leur concours afin que les 11 accusés encore en fuite soient arrêtés et lui soient remis », a indiqué M. Ban.

Le secrétaire général a également salué les progrès effectués par les pays de la région en concluant le Pacte sur la sécurité, la stabilité et le développement dans la région des Grands Lacs. Cet instrument « historique » comporte un protocole « sur la prévention et la répression du génocide, des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité », a-t-il précisé.

Sur la prévention des conflits et des crimes contre l'humanité, Ban Ki-moon se dit « encouragé par l'accueil que l'Assemblée générale de l'ONU a réservé à mon rapport sur la mise en oeuvre de la responsabilité de protéger, concept que les dirigeants mondiaux avaient adopté au Sommet mondial de 2005 ».

« Ensemble, engageons-nous résolument à empêcher le génocide. C'est la meilleure manière d'honorer la mémoire de ceux qui ont si tragiquement perdu la vie au Rwanda », a-t-il conclu.

La commémoration au siège de l'ONU à New York devait comprendre une veillée aux chandelles, une performance musicale et des interventions de la vice-secrétaire générale de l'ONU, Asha- Rose Migiro, du représentant permanent du Rwanda auprès de l'ONU et du conseiller spécial sur la prévention du génocide, Francis Deng, ainsi que d'une rescapée du génocide, Jacqueline Murekatete.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Sauvetage inespéré et miraculeux dans une houillère en Chine
Ils ont survécu 8 jours grâce à des écorces d'arbre et de l'eau froide
Trois questions au sujet de l'immobilier en Chine : la réforme immobilière doit-elle être réajustée massivement ?
Le report par les Etats-Unis du rapport sur les taux de change : un chantage ou bien une concession ?
L'Europe fait face à de multiples difficultés pour sortir de la crise
Google a–t-il vraiment quitté la Chine ?
Visite aux Etats-Unis de Nicolas Sarkozy : une occasion pour démontrer des relations de « proches alliés »