100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.04.2010 08h07
Thaïlande : les affrontements font 135 blessés à Bangkok

Au total 135 personnes ont été blessées dans les affrontements de samedi après-midi entre les " chemises rouges" et les forces de sécurité à Bangkok, a déclaré un médecin du centre national des urgences d'Erawan à Xinhua.

Docteur Petchpong Kumjornkijjakarn, directeur d'Erawan (ou Centre du service médical d'urgence de Bangkok), a déclaré que parmi les blessés, il y avait 41 soldats et trois policiers.

Bangkok a connu une nette escalade des tensions samedi, alors que plusieurs affrontements étaient rapportés dans la ville entre les chemises rouges et les forces de sécurité. Ces dernières ont utilisé des balles en caoutchouc, des canons à eau et des gaz lacrymogènes pour tenter de disperser les manifestants.

Des manifestants de l'opposition portaient des armes, notamment des armes à feu et des explosifs, et ont tiré sur deux soldats, selon le porte-parole de l'armée, Sansern Kaewkamnerd.

D'après cet officiel, il y avait 8.500 chemises rouges dans et aux alentours de Bangkok samedi matin.

Après les affrontements et les confrontations, les policiers se sont retirés de Ratchaprasong, un des principaux sites de rassemblement des chemises rouges, à 18h40. Et l'armée s'est retirée du pont Phan Fah, un autre important site de rassemblement.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Prochaine discussion à New York entre six puissances mondiales sur le problème nucléaire iranien
Kirghizstan: l'opposition affirme avoir pris le pouvoir et formé un nouveau gouvernement
L'Occident a besoin de mieux connaître l'Asie
Les trois grandes sources de risque pour la Chine
Trois questions au sujet de l'immobilier en Chine : la réforme immobilière doit-elle être réajustée massivement ?
Le report par les Etats-Unis du rapport sur les taux de change : un chantage ou bien une concession ?
L'Europe fait face à de multiples difficultés pour sortir de la crise